samedi 25 février 2012

De ma fenêtre

(Cliquez pour agrandir)
Les mots me fuient, mon coeur les craint un peu.
Je laisse les images le remplir de joie. Elles y réussissent très bien.

9 commentaires:

  1. Est-ce là que l'on peut dire qu'une image vaut mille mots?

    RépondreEffacer
  2. Tu m'as damé le pion.
    Les miennes seront ternes.

    RépondreEffacer
  3. Ginette: il faut les traiter ensuite pour qu'elles soient plus contrastées. J'utilise Ligthroom, mais on peut utiliser photoshop éléments, n'importe quel logiciel pour jouer avec le contraste, la lumière, la courbe.

    RépondreEffacer
  4. Suzanne: peut-être pas mille mots, mais au moins quelques-uns. L'important pour moi, c'est que l'image me bombe le torse de soupir de bonheur, me remonte les épaules de fierté, me mette des étoiles dans les yeux et que j'oublie tout le reste en m'émerveillant seulement de ce que je vois.

    RépondreEffacer
  5. Comment ne pas aimer l'hiver? Quelles belles journées nous avons pour simplement.... regarder.

    Grand-Langue

    RépondreEffacer
  6. Grand-langue et Hélène: merci de vos commentaires. Votre passage me donne envie d'aller voir de votre côté.

    RépondreEffacer
  7. J'en profite pour te dire que Les Têtes Rousses est sur le présentoir à l'entrée, bien à la vue des clients, de la Librairie de Granby.

    Je pensais que tu aimerais savoir.

    RépondreEffacer
  8. Pat: sur le présentoir à l'entrée, héhé! Même dans ma région, je ne l'ai vu que sur des tablettes. Ai-je des contacts dans ce coin, sans le savoir?
    Merci, ça fait plaisir, certain. Surtout que ça fait plus de trois mois que le livre est sorti.

    RépondreEffacer