vendredi 9 juin 2017

L'après-coup

Chaque personne réagit probablement selon sa personnalité, son caractère, son parcours de vie. 
J’ai l’impression de réagir pas trop mal pendant l’événement, pendant l’incident, pendant que l’action se passe. C’est après que je me mets à trembler ou à réfléchir ou à réagir bien différemment que sur le coup.

Exemple : chevreuil.

Le chevreuil, c’est mon animal-totem. C’était mon vrai totem alors que j’avais seize ans. J’ai un toutou en chevreuil. Un pendentif en chevreuil. Un tableau peint sur lequel est représenté le chevreuil. Il y a tout plein de chevreuils dans ma région. Au bout de ma rue, le pont des chevreuils. Il y a un ravage de chevreuils à 40 minutes de chez moi. Des amis qui les nourrissent. 

Je m’attendris et même je pleure encore si je regarde le film Bambi.

Alors en frapper un… sur le coup, ce n’est qu’un malencontreux accident. Qui n’a de dégâts qu’une calandre et une portière. Qui n’a de conséquences que de voir deux bons samaritains américains s’arrêter aussitôt et «scotcher» les phares dégingandés. Et me dire qu’il n’y a rien à faire : même pas appeler la police ou un gardien de la faune. Personne. Rien. Que de continuer notre voyage. Ce que j’ai fait.

Mais voilà, ça fait huit jours, et je le revois ce chevreuil foncer sur ma camionnette. Je le revois sur le bord de l’autoroute à trembler de toutes ses pattes longues et effilées. Bien sûr tout me le rappelle : l’assureur à appeler, l’évaluateur à recevoir, le débosseleur à contacter. Raconter, revivre. Et même en rêver.

Ce n’est pourtant qu’un animal qui n’a rien compris au Code de la route. Qui ne comprend rien à ces humains qui ont envahi son territoire. 

Ce n’est que de la sélection naturelle.
Mais Darwin avait-il un totem?

8 commentaires:

  1. Oh, gros câlin virtuel! Il y a des années, on a frappé un lapin et ça nous a hantés longtemps.

    RépondreEffacer
  2. Pauvre bête , comme tu dis il n'a rien compris au code de la route mais c'est toujours triste ça fait mal au coeur .
    Profiter de votre voyage quand même

    RépondreEffacer
  3. Et que je te comprends tu!!! Il y en a tellement ici en Estrie, je te le répète, c'est ma hantise quand je circule de nuit! Étais-tu de nuit? J'haïs circuler le soir, j'ai toujours l'impression qu'il y a plus de chances que ça arrive! Gros, gros câlin virtuel!!!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Non, à 14 heures, en plein soleil, autoroute 93, Vermont.
      Je conduis rarement le soir.

      Effacer
  4. Ouf! Pas facile... je serais traumatisée... bonne continuation tout de même pour votre voyage!

    RépondreEffacer
  5. Céline Deguire Morris11 juin 2017 à 13 h 27

    Pauvre petite bête, mais pauvre vous aussi. J'ai déjà eu très peur de frapper un chien, mais juste très peur et ça m'a hantée. Alors, je comprends très bien.

    RépondreEffacer