vendredi 26 juin 2009

Copier son blogue

J’aime bien Internet. Selon certaines personnes qui gravitent autour de moi, je l’utilise trop, j’y écris trop de choses personnelles, j'y laisse trop de traces. Pourtant, je n’irais pas jusqu’à écrire les textes directement sur Blogger, comme d'autres hébergent leurs photos sur Internet, sans même en avoir des copies. Non qu’ils soient si importants ni peut-être même dignes d’être publiés, mais je sais que les billets peuvent disparaître du jour au lendemain si Blogger décide de fermer. Donc, j’écris mes textes dans Word avant que de les héberger chez Blogger.

L’autre jour, en regardant les modèles publiés par word press, j’ai cherché d’autres modèles pour mon blogue. J’en ai trouvé de très jolis et plus adaptés à mon style >>> sauf qu’il fallait d’abord sauvegarder son modèle. Comme je ne comprenais pas tout à fait le "exporté – importé" le modèle dans Blogger, j’ai consulté un site d’aide, en français >>>, parce que l’aide en anglais… pas toujours évident pour moi.

Et dans les commentaires, il était question du petit logiciel, un aspirateur de site, HTTTrack, clic sur le lien qui m’a mené à un autre site >>> . J’ai imprimé le tutoriel, l’ai parcouru rapidement et comme j’ai vu que ça avait l’air assez facile, pour moi s’entend, j’ai téléchargé le logiciel gratuit >>>

Puis j’ai copié mon blogue en suivant les instructions du tutorial. Bingo, j’ai tout mon blogue, modèle compris sur mon disque dur. Je continue quand même d’écrire d’abord mon texte dans Word, mais je l’aurai en double.

Quant à changer de modèle, après avoir téléchargé le modèle choisi, je m’y suis aventurée à pas très lents et finalement j’ai remis à plus tard parce qu’il fait chaud, parce que je veux être dehors, parce que ça prend du temps…. se baigner.

8 commentaires:

  1. je vais essayer cet utilitaire sans faute! Le problème d'écrire dans Word et de le copier dans Blogger, c'est qu'il perd son formatage et ca m'irrite. C'est pourquoi j'utilise Windows Live Writer. Mais avec ton utiltaire je vais être paré dans tous les sens. Merci du scoop!

    RépondreEffacer
  2. Scoop!! un bien grand mot quand on sait qu'il "traînait" dans un site d'aide de Blogger qui est dans mes favoris... Il s'agissait de le débusquer. Tu nous en apprends aussi dans ce domaine.

    RépondreEffacer
  3. Tu m'inquiètes... mon blogue pourrait disparaître sans espoir de retour? Je vais prendre le temps de faire une sauvegarde, c'est certain! Merci pour le conseil et surtout pour le lien, qui me facilitera la vie!

    RépondreEffacer
  4. Absolument Isabelle, si tu écris ton blogue directement dans Blogger d'internet, il est certain que tu n'as aucune copie. Comme les sites d'hébergement d'images. Si par contre tu l'écris d'abord dans un traitement de texte (ce que je crois ne serait-ce que pour les imprimer et les apporter à ton atelier d'écriture) et que tu sauves parfois tes fichiers sur des disques durs mobiles ou sur des CD, alors là au moins tu as des copies. Le modèle du blogue, c'est pas très grave à mon point de vue, on peut en changer.

    Une auteure sérieuse comme toi doit avoir absolument copie de ses textes. Go-go-go et achat de CD aussi.

    RépondreEffacer
  5. Je vais suivre vos conseils, Claude, sait-on jamais...Voilà ! Suis de retour, mon lieutenant !
    Besos
    Jack !

    RépondreEffacer
  6. Vous me donnez le goût de relire ce Tintin. POurtant tant d'autres livres m'attendent. Mais pour vous répondre avec le même vocabulaire. Pour la mer, pour la vie des pirates, pour ce petit côté taquin. Si moi lieutenant, vous capitaine??

    RépondreEffacer
  7. Oui, suis Capitaine et commandant le navire. Mais vous prenez le grade que vous voulez !
    ...sourire !
    ( Il reste Amiral, qui est pas mal...)

    RépondreEffacer
  8. J'aime beaucoup votre manière d'expliquer en toute simplicité, ça donne l'impression que vous êtes tout à côté de moi. En plus, je me reconnais tellement dans vos propos : doutes, incertitudes, remettre à +, calmes insatisfactions, décisions assumées, tout ça sent l'être humain ... à plein nez. Votre texte respire.

    RépondreEffacer