mercredi 26 mai 2010

De la voix bavarde

Dans un billet de Venise, j’ai dit que j’allais la rencontrer cet été aux Correspondances d’Eastman. Elle a rétorqué « Oui, tu vas entendre ma voix ». Petit choc. Pourquoi avoir insisté sur la voix? Il est vrai qu’on s’est déjà vues en photos, le visage en tout cas. Que les autres découvrent mes rides, la couleur teinte et la longueur de mes cheveux, ma grandeur et ma grosseur, ça ne me gêne pas, je n’ai pas honte de mon physique, j’assume. Mais ma voix! C’est vrai, elle va entendre ma voix!

Je m’exprime mieux par écrit. J’écoute mieux aussi par écrit. Ma voix, elle parle fort et, si j’ai le malheur d’être une peu nerveuse — et qui ne l’est pas lors d’une première rencontre— elle parle vite et beaucoup. Très verbo-motrice. Elle ne laisse pas beaucoup de place à l’autre. Elle bégaie même un peu.

Je ne l’aime pas quand je l’entends sur le répondeur ou sur une enregistreuse. Ce n’est pas moi cette gorge grave, cette diction pâteuse, ce ton sec. Par écrit, je sais être tendre, avenante, je peux effacer, me reprendre, me taire.

Pourtant j’ai joué sur scène, j’ai été professeur justement parce que j’avais une voix qui porte, une voix qu’on entend de loin. J’ai même donné une conférence et personne ne s’est plaint. Est-ce que j’écris trop et ne parle plus assez pour craindre que ma voix ne me trahisse? Trahir quoi? Bof! Ma petite voix intérieure, elle, saura bien se faire un chemin.

Aimez-vous votre voix?

8 commentaires:

  1. Je déteste ma voix. Je l'ai travaillée en théâtre et en chant, je l'ai placée pour qu'elle porte et ne s'évade pas dans les suraiguës, j'ai fait des exercices de diction...

    Et j'haïs toujours autant m'entendre à la radio ou sur un enregistrement. Mais bon, on m'a dit que c'était normal.

    RépondreEffacer
  2. Chère Claude,
    Je serais prête à parier que 99% des gens n'aiment pas leur voix. Mais ta chance à toi, c'est que tu sais que ton autre voix (celle qui écrit et écoute...) est belle et qu'elle te plait. C'est déjà énorme non?!
    Andrée

    RépondreEffacer
  3. J'espère que les chanteurs et chanteuses aiment leurs voix. Donc je descendrais le pourcentage à 80%, mais il est vrai que c'est généralisé. Comment se fait-il que notre voix, à notre oreille, n'est pas celle que nous entendons sur le répondeur? Pourtant quand j'entends les vagues, en vrai, sur le bord d'une plage, c'est le même son qu'à la télé ou sur enregistrement?

    RépondreEffacer
  4. Peu de gens aiment leur voix, en effet. Mais, ne t'en fais pas, plus que le son, c'est vraiment le message qu'elle porte que l'on retient.

    RépondreEffacer
  5. @Karuna: Étant une auditive (de moins en moins, il paraît qu'en vieillissant, ça s'équilibre), le ton qu'on prend pour me parler a toujours été plus important que le message. Le message ne passe pas s'il est dit avec colère ou indifférence. Je sens l'humeur des gens dans le ton de leur voix.

    RépondreEffacer
  6. @ClaudeL : Notre voix à notre oreille est différente de notre voix enregistrée parce qu'elle résonne à l'intérieur de notre gorge et donc on l'entend déformée.

    Ce qu'on considère comme notre voix n'est donc pas vraiment la nôtre pour le reste du monde!

    RépondreEffacer
  7. Il me semble que j'ai une voix grave et un parler rapide parfois et que je marmonne mes fins de phrases...cela dit je ne déteste pas ma voix...mais chose certaine, elle est affreuse quand c'est le temps de chanter..à part peut-être des Dam ti li dam de Paul Piché ;)

    RépondreEffacer
  8. Si j'aime ma voix? Bonne question que je ne me suis jamais vraiment posée. M'entendre me fait bizarre. J'imagine que c'est le cas pour la plupart des gens.
    C'est intéressant ce que dit Gen sur notre perception de notre propre voix.

    RépondreEffacer