lundi 31 mai 2010

De l'envoi d'une lettre d'information

D’emblée, je vous dis que j’appelle lettre d’information ou bulletin ce que plusieurs continuent d’appeler Newsletter. Je ne serai jamais aussi bonne que Line Gingras dont j’ai retrouvé le blogue avec plaisir, mais je ferai toujours mon possible pour garder des mots français tant qu’ils veulent dire ce qu’ils veulent dire.

Bon, ce n’est pas mon propos ce matin. Comme je cherche depuis bien longtemps comment réaliser une lettre d’information et pouvoir l’envoyer par courriel, je me suis encore mise à la tâche hier, une bonne partie de la journée. Je ne suis pas une webmaître professionnelle, aussi je prends souvent des détours, des trucs pour me faciliter la vie.

Depuis plusieurs années, je montais des invitations dans Corel Draw, je les exportais en JPG et une fois dans mon logiciel de messagerie (Outlook pendant des années et maintenant Windows Live Mail), j’insèrais mon invitation comme image, je la centre, j’ajoute mon message, en dessous, un lien vers le site internet. C’est déjà pas mal, mais ça ne me suffisait plus, je ne pouvais insérer de liens dans mon image et pire encore, les adeptes d’Hotmail, Gmail ne pouvaient pas vraiment voir l’image en ouvrant leur courriel.

Et puis ce matin, j’ai compris qu’un simple traitement de texte suffit. Je l’ai testé avec Word, mais je crois bien que Wordperfect, Works et Open office devraient faire l’affaire aussi, à moins que ce soit des antiquités avant l’ère du html.

Vous ouvrez votre traitement de texte, vous bâtissez votre lettre centrée (je suggère une largeur maximale de 5 pouces, longueur à votre goût) : Titres, texte, photos, liens, dessins, cadres, bordures. Vous n’avez aucune idée de la composition, de l’harmonie des couleurs? Trouvez-vous un modèle gratuit (exemple là>>>;) téléchargez-le dans un répertoire et ouvrez-le avec votre logiciel de traitement de texte. Eh oui, Word a très bien ouvert le modèle que j’avais téléchargé!



La différence avec un texte normal que vous enverriez sans doute en pièce jointe, c’est que vous enregistrez comme une page web (indiquée par la flèche rouge), donc ça vous donnera une page HTML. Non, non, je partez pas en peur, pas besoin de connaître le langage html, juste de retrouver votre fichier! Vous pouvez ensuite l’ouvrir dans votre navigateur en cliquant dessus et vous l’envoyez comme page de courrier électronique (Fichier/envoyer/page électronique) C’est tout. Et le receveur qu’il soit avec Hotmail, Gmail, Outlook, Windows Live mail, en ouvrant son courriel, il verra une belle lettre en couleurs, avec toutes les photos et surtout tous les liens qui fonctionnent sans que vous ayez eu besoin d’en ajouter dans votre courriel.
CQFD.

Il reste à vous faire une liste d'envoi. Si vous désirez, je peux vous en envoyer une par courriel!


4 commentaires:

  1. LeHTML est un format sous estimé en traitement de texte et pourtant il est compatible presque universellement.
    Et c'est bien ton lien vers les modèles de "newsletter"

    RépondreEffacer
  2. @Pierre, on croit en effet qu'il faut s'y connaître pour l'utiliser. C'est avec Frontpage que j'ai commencé à l'approvoiser mais je continue de fonctionner en Wysiwyg.

    RépondreEffacer
  3. Open office le fait également. Je confirme car c'est celui que j'utilise. Sympa les templates de newsletter.

    RépondreEffacer
  4. @Mutuelle sante: merci de votre commentaire et de votre passage sur mon blogue. Ce n'est pas tout d'avoir des modèles de bulletin d'information, ce qu'il me faut maintenant ce sont des clients à qui l'envoyer, hihihi!

    RépondreEffacer