dimanche 19 juin 2011

Quand...

Quand tu ne penses qu’à ce que tu peux faire à l’extérieur
Quand tu remets Les Mandarins de Simone de Beauvoir dans ta bibliothèque parce que ça parle trop de politique et que c’est trop sérieux
Quand tu choisis de lire un Michel David
Quand tu écris plus souvent sur Facebook parce que c’est court et vite fait
Quand tu écoutes de la musique de Tunisie sur ton lecteur Mp3
Quand tu regardes où tes amis du forum de camping s’en vont
Quand tu te demandes quoi manger sur le barbecue
Quand tu peintures la petite table à café qui t’invite sur la galerie
Quand tu préfères une salade verte à une patate frite
Quand tu n’as que deux petites brassées à laver le samedi matin
Quand tu as moins de courriels dans ta boite de réception
Quand tu préfères écrire à la main dans la balancelle plutôt que d’écrire sur un clavier dans un bureau où il faut allumer le plafonnier, même en plein jour
Quand tu passes une heure à arroser fleurs et potager
Quand tu passes ta soirée sur Google maps ou le nez dans un Atlas
Quand tu arrêtes au kiosque d’information touristique prendre des dépliants et des brochures
Quand tu amènes ta mère manger un cornet de crème glacée

Tu sais que l’été est arrivé et que tu n’as qu’une envie : être dehors ou aller voir ailleurs si tu y es.
Donc, ne me cherchez pas trop, je serai moins présente.
Je dis ça...

(photo de l'auteure: coucher de soleil dans le désert de Tunisie) 

18 commentaires:

  1. Moi je rajouterais,

    - Quand tu passes des heures (et des heures, et des heures) sur google map à tracer ton itinéraire de voyage;

    - Quand c'est le bordel dans la maison et tout la seule chose a laquelle tu penses c'est ton motorisé qui sera livré lundi;

    - Quand tu t'inscris à la FQCC et à CAA-Québec;

    - Quand tu comptes les dodos;

    C'est que t'es vraiment dûe pour tes vacances estivales... et c'est mon cas ;o)

    Bonne journée ClaudeL ;o)

    RépondreEffacer
  2. Va, prends congé. Ce sera mon tour de m'ennuyer un brin. ;)

    RépondreEffacer
  3. Idmuse: ah oui, je profite, d'autant que le vent chasse les insectes piqueurs de toutes sortes.
    @Lucille: les passeports sont-ils prêts?
    @Sylvie: Il est vrai que c'est toujours celle qui reste qui s'ennuie, celle qui part n'a pas le temps d'y penser.

    RépondreEffacer
  4. Profite, profite!

    Moi j'ajouterais :

    Quand tu as envie de faire l'école buissonnière plutôt que de rentrer au bureau... ;)

    RépondreEffacer
  5. Oui, vraiment c'est le temps de partir.

    Nous on essaie de jouer au golf entre deux grains de pluie. Et on se fait accroire qu'il fait chaud.

    Nous partirons plus tard, en octobre.
    Et peut-être une petite virée cet été pour voir et sentir la mer même si elle est froide.

    RépondreEffacer
  6. @Gen: évidemment, je peux comprendre, c'est que je peux faire l'école buissonnière à l'année, alors forcément, cette ligne, je ne pouvais pas l'écrire.

    @Ginette: deux grains de pluie, où ça? chez nous il fait beau temps depuis une bonne semaine je dirais. En octobre, habituellement je vais voir la mer aussi, mais cette année, je serai prise dans le tourbillon de la sortie de mon roman. Tourbillon, réellement????

    RépondreEffacer
  7. Moi, c'est quand je sors le balai pour les murs extérieurs au lieu des planchers intérieurs. Comme aujourd'hui disons.

    Si on veut pas vivre parmi les araignées, y faut laisser monsieur lordi s'ennuyer.

    Profites-en bien avant le tourbillon !

    RépondreEffacer
  8. Que faisiez-vous au temps chaud ?
    Dit-il à cette auteure-bloguuse.
    - Nuit et jour à tout venant
    Je profitais, ne vous déplaise.
    - Vous profitiez? j'en suis fort aise.
    Eh bien! Continuez maintenant. Et que les Fables aillent se rhabiller !

    - Pierre H Du Mirabel :)

    RépondreEffacer
  9. @Venise: ou s'occuper de monsieur l'ordi seulement le matin très tôt et le soir très tard.

    @Pierre Delafontaine: Paradoxalement, l'été, je profite moins que l'hiver. Profiter dans le sens de prendre des kilos, hihi!

    RépondreEffacer
  10. Une autre preuve que l'été est bien là!

    Quand tu as de la foutu couture à faire et que tu ne veux pas t'enfermer dans la maison, Hum! choix déchirant? pas tant que ça. On joint l'utile à l'agréable et on sort les machines à coudre à l'extérieur voyons! ;)

    RépondreEffacer
  11. Ah ! l'été... Le bel été. C'est le fun jouer dehors. Joue bien !

    RépondreEffacer
  12. @Chantal: Je ne couds plus beaucoup. Merci de ta visite, j'aime bien quand les gens viennent commenter ici plutôt que sur Facebook, c'est comme de la visite du dimanche plutôt que de la visite de la semaine. Ne me demande pas pourquoi.

    RépondreEffacer
  13. @Impulsive montréalaise: surtout en juin, quand les fleurs sont plantées, le potager aménagé, le terrain gratté, la peinture terminée, la piscine nettoyée. On n'a plus qu'à se reposer dans la balancelle et lire ou écrire à la main.

    RépondreEffacer
  14. Savourez bien ce beau début d'été et le reste aussi! Ça fait partie des belles choses de la vie :o)

    RépondreEffacer
  15. @Marie-Claude: merci, j'y compte bien. Vous aussi. (Beau chez nous parce qu'ailleurs, la semaine dernière ne fut pas aussi belle: pluie, froid. Bon, je ne vais pas tomber dans le papotage préféré des Québécois sur la météo!

    RépondreEffacer
  16. Bien du plaisir, du bon et beau temps. Bien de tout sirop! (Positivement bien sûr.

    RépondreEffacer
  17. @Suzan: Pareillement, mais "moins présente" ne veut pas dire pas présente du tout.

    RépondreEffacer