mardi 20 novembre 2012

Atelier d'écriture professionnelle


« À qui s’adresse cette formation ?  À toute personne qui rêve de publier un jour et qui a déjà entamé un processus de création de son projet d’écriture. Si vous souhaitez passer du rêve à la réalité et publier un livre pour la jeunesse ou pour adulte, cet atelier est pour vous. Si vous avez déjà une première publication et que vous voulez professionnaliser votre écriture, vous profiterez doublement de cette formation. »
C’est ainsi que Bernadette Renaud présente son atelier de formation.  Je l’ai connue à l’école d’été de Mont-Laurier en 2010. J'en ai déjà parlé dans ce billet >>>.

J’ai appris des trucs dont je me sers encore, j’ai gardé toutes les notes et exercices que j’utilise encore, je me suis sentie comprise, rassurée et accompagnée. Pas contrôlée, ni même dirigée mais vraiment accompagnée.

Elle-même auteure de livres pour la jeunesse et pour adultes (Un homme comme tant d’autres) : et plus connue probablement à cause de la scénarisation du film Bach et bottine, elle a fait profiter plusieurs personnes de son expérience pendant neuf ans à Mont-Laurier. Aujourd’hui, elle offre ses services à La maison de la culture Lenoblet-du-Plessis, à Contrecœur.

Gens de Montréal et des environs, après inscription, vous pourrez vous rendre à Contrecoeur à ces dates : 19 janvier, 9 février, 9 mars, 13 avril et 11 mai 2013 (de 9h à 17 h.) Une heure de route, c’est rien pour les avantages que vous en retirerez. J’ai déjà roulé de chez nous à Gatineau, un peu plus d’une heure, pour participer à ce genre d’ateliers. J’en retire encore des bénéfices, plusieurs années plus tard, dont la publication de mon roman, ce qui n’est pas rien.

Informations complètes, formulaire d’inscription en écrivant directement à Bernadette Renaud. Son courriel : Bernadette_Renaud arobas hotmail.com

(photo: cahier de l'auteure)

7 commentaires:

  1. Comme ça, je suis pas pire vendeuse? Elle ne promet pas de publication, elle ne corrige pas pour toi, mais elle est de très bons conseils et c'est adapté à ton manuscrit, pas comme ça en l'air.

    RépondreEffacer
  2. Et y a personne qui donne des ateliers littéraires virtuels, vous savez, pour les gens qui habitent au bout du monde et qui n'ont pas la chance de se rendre à Montréal pour ce genre de cours.

    Si jamais tu entends quelque chose... fais-le mois savoir, stp ;)

    RépondreEffacer
  3. Lucille, rien ne nous empêche d'échanger nos manuscrits et de les faire lire entre nous. Nos échanges sur FB ou via nos blogues valent bien des ateliers, crois-moi et pour bien moins cher, hihi!

    RépondreEffacer
  4. Oui, mais souvent ce sont les "trucs du métier" qui me manquent, comme par exemple, comment faire un plan... ;) (Et je garde ta suggestion de se partager nos manuscrits...)

    RépondreEffacer
  5. Avec Bernadette Renaud, il fut plus question de structure que de plan. Chaque chapitre doit régler un problème. J'en dis pas plus, je ne suis pas pour lui enlever des élèves potentiels!
    Avec les ateliers de Gatineau, on se lisait, on se corrigeait, on donnait nos impressions, pas de structures, pas de plans, pas de théories. Plutôt de la stimulation, de l'encouragement.

    RépondreEffacer
  6. Ouais, tentant! Je cherche un atelier du genre depuis longtemps, mais je n'ai peut-être pas les sous. Merci de partager!

    RépondreEffacer