mardi 3 septembre 2013

Encore une fois sans raisons précises

Parce qu’il ne fait pas si beau ni si chaud que ça vaille la peine de  pédaler quelques kilomètres;

Parce que c’est septembre, que j’ai écrit le mot deux fois depuis ce matin,histoire de m'en convaincre, mais qui ne résonne pas comme quand je rentrais à l’école, en fait, la rentrée ne veut plus rien dire pour moi, même pas de repas pris avec des profs retraités parce que j’ai quitté l’enseignement trop tôt; et que je n’ai pas de livres à paraître pour que le mot « littéraire » soit joint au mot « rentrée »;

Parce que je procrastine et que ça ne me dit pas de retourner corriger la page 124 de mon manuscrit, surtout quand je vois l’artiste peindre un super beau tableau en deux heures;

Parce que, comme chaque jour, j’ai quand même le goût d’écrire un peu;

Parce que je prends une petite pause de la lecture des Semailles et des moissons d’Henri Troyat qui me renvoie à mon écriture : pourquoi je ne couche pas d’aussi intenses sentiments sur papier, que je ne dépeins pas des relations aussi complexes ?

Parce que je me demande ce que je ferai de ma cueillette de photos prises les derniers jours;
Champ de soya après l'orage (cliquez sur la photo pour agrandir)

Jeune, j'en mangeais à me rendre la langue bleue.
Plus maintenant!
Parce que j’ai terminé de tracer l’itinéraire de mon prochain voyage qui me mènera dans les « Springs » de la Floride;

Parce que je m’épivarde;

Tout simplement.

(photos de ClaudeL, septembre 2013)

11 commentaires:

  1. Magnifiques tes photos Claude. Serez-vous chez vous dans le temps des couleurs, histoire d'aller faire une tite journée photos dans ton coin?

    RépondreEffacer
  2. Marie-Claude: vaut mieux vérifier quelques jours avant, parce qu'on est pas mal sorteuses, mais on ne sait jamais précisément quand.

    RépondreEffacer
  3. Parce que c'est toujours un plaisir de te lire. Est-ce trop demander qu'une photo de l'œuvre de l'Artiste ?

    RépondreEffacer
  4. Parce que, tout simplement, ça nous fait juste plaisir de venir par ici et zieuter tes belles photos. :D

    RépondreEffacer
  5. Curieux! Dans son site bientôt, je vous en avertirai.

    RépondreEffacer
  6. À l'autre Sylvie, j'aimerais tellement être publiée aussi vite et aussi bien que Louise peint ou que je photographie. Ce ne sont pas des photos que vous verriez mais des mots que vous liriez, mais alors, il est vrai qu'il n'y aurait peut-être pas de blogue!

    RépondreEffacer
  7. Claude,
    Je pourrais les contempler longtemps tes bleuets qui pleurent...

    RépondreEffacer
  8. Andrée: oh! que c'est joliment dit. Profites-en encore quelques jours, ils sont en train de devenir rouges. Je me suis décidée à chercher le nom, j'ai trouvé, ce sont des cerisiers de Virginie, Prunus virginiana.

    RépondreEffacer
  9. Parce que.
    C'est déjà ça de pris!
    Bonne rentrée, ClaudeL! Qu'elle s'orne de toutes les couleurs possibles. Tu les saisis si bien!

    RépondreEffacer
  10. Merci Julie. Je suis si contente que toi, tu en es une rentrée.

    RépondreEffacer
  11. Ben moi ces ''parce que'' j'aime bien les lire aussi car ils sont signes que ta plume ne te fais pas faut bon malgré tout. Et que dire de tes superbes photos....
    Belle journée.

    RépondreEffacer