mardi 5 novembre 2013

La mer le plus souvent possible

Si je n'étais pas née au Québec, j'aurais choisi un peu plus chaud...
Si je ne n'avais pas eu besoin de travail, j'aurais choisi de ne rien faire au bord de la mer...
Si je ne devais pas me chausser, je marcherais pieds nus dans le sable...
Si je ne devais pas m'abriter, je vivrais dehors à longueur d'année.

Voici donc le récit d'un endroit qui me permet, le plus souvent possible, de vivre au chaud, mais pas trop, au bord de la mer, accessible à pied, et où je peux marcher, pédaler, relaxer, lire et rêver... dehors.


cliquez ici >>> 
pour voir d'autres photographies et légendes de mon séjour à Myrtle Beach.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire