mardi 1 septembre 2015

Jour moins 26 (ou moins 27, c’est selon)

Septembre. Un mois que j’ai toujours aimé. Du temps de l’école, parce que j’aimais retrouver mes amies. Un mois doux encore pour la température. Un temps pour voyager. Un temps des recommencements. Un mois des rentrées : scolaire, littéraire, télé, cinéma et quelques autres.

Septembre 2015. Depuis plus d’un an, je sais que ce sera le mois où mon roman Les têtes bouclées sera imprimé, lancé, distribué. 

Les 26 et 27 septembre 2015, ce sera jour de lancement. Un double lancement.

Je m’y prépare de longue date. Dès mai dernier, je pensais aux Journées de la culture pour le lancement. Profiter de la visibilité de cet événement. Demander la collaboration du Centre d’action culturelle de la MRC Papineau. La directrice, Émilie Laverdière, en a parlé au comité. Ce fut accepté. Ensuite, j'ai pensé à Gatineau. Lise Careau qui s'occupe de la Maison des auteurs a également accepté de m'inclure dans les activités proposées le dimanche.
Les invitations sont prêtes, elles seront envoyées bientôt. 

J’ai travaillé en étroite collaboration avec les éditions qui ont publié le premier tome Les têtes rousses et celui à paraître, Les têtes bouclées. Coordonner la promotion. 

L’affiche est prête, le communiqué de presse aussi, déjà envoyé à quelques médias. Reste le livre à venir. Hâte de le distribuer, de l’offrir à quelques journalistes et blogueurs. 

Donc le compte à rebours est commencé. 

Malgré le doute, malgré l’hésitation, foncer, continuer. Rester positif. Faire ce que dois. Me faire honneur à moi-même au moins. Être fière, être positive. Être qui je suis, sans chercher à devenir une autre. 

Septembre sera beau.

Des informations circulent déjà sur Internet :

8 commentaires:

  1. Il y a vraiment de quoi être contente! Les Têtes rousses et les Têtes bouclées seront mes livres de vacances!

    RépondreEffacer
  2. Je te sens toute fébrile en te lisant. C,est beau de te voir ainsi. Sois heureuse!

    RépondreEffacer
  3. Que vous devez être fière et avec raison. J'ai bien hâte de les lire.

    RépondreEffacer
  4. Fière oui, fébrile, c'est mieux que nerveuse ou énervée. Merci de vos bons mots.

    RépondreEffacer
  5. C'est le moment ou le petit prend son envol pour le plus grand plaisir de vos lecteurs. Merci.

    RépondreEffacer
  6. J'ai rarement lu un de tes billets devisant sur ta propre oeuvre avec autant d'assurance. Tu as pris le destin des Têtes bouclées en mains, ça parait. Ça se sent. Et ça donne le goût au lecteur, parce que tu es la première convaincue. Merci.

    RépondreEffacer
  7. Venise, c'est que j'ai effacé toutes les phrases de doute et de questionnement!

    RépondreEffacer
  8. En tout cas moi j'ai hâte en sirop!

    RépondreEffacer