vendredi 20 novembre 2009

L'art sur la Costa del Sol

L'artiste-de-nos-pinceaux aussi y a trouvé son compte à ce voyage en Espagne. Même plus que l'auteure-de-nos-stylos qui ne pouvait évidemment pas trouver de livres français dans les librairies (quoiqu'un rayon de livres en français à l'hôtel, c'est bien, avec des Michel David qui côtoient de vieux Troyat et j'ai vu un Katherine Mansfield). Ce qui a frappé l'artiste-de-nos-pinceaux ce fut les sculptures sur tous les ronds points et Dieu sait qu'il y en a en Europe. Des abstractions en métal, des fontaines traditionnelles, un espadon stylisé, une colombe dans une main, parfois des représentations de bateaux. En marbre, en granit, en métal, en plastique.

Sur la très passante Paseo Maritimo, à Torremolinos, deux énormes femmes à la crinière de lion. Le sculpteur Salvator Garcia s'est inspiré d'un dessin de Picasso qui date de 1922. Picasso, le peintre espagnol de la région puisqu'il est né à Malaga.


D'ailleurs, même si Picasso n'est pas notre peintre préféré, nous avons visité sa maison natale, à Malaga, capitale de l'Andalousie. Le musée également. Ses meilleurs peintures ne sont pas là, mais on au moins un peu connu sa famille, vu ses céramiques, plusieurs dessins et suivi son évolution.On ne pouvait pas prendre de photos dans les différentes salles, mais j'ai pu prendre deux grands artistes côte à côte!!!!!!!!!!!!!

Un petit coup de coeur pour quelques paysages des Alpujarras, vus dans un restaurant-hôtel (parce que les galeries d'art, il faut vraiment les chercher) d'un certain José Otario, mais très grosse émotion devant les sculptures de Pedrin, exposées à Mijas, un petit village blanc juché dans les montagnes avec vue imprenable sur la Méditérannée.

Bref, si l'artiste peintre n'a pas été rassasiée, la sculpteure le fut. Au point de ramasser des pierres par terre, en espérant que ce soit de ce marbre si visible et si répandu partout en Andalousie.

(photos: comme il a été difficile de prendre des photographies en roulant ou dans certains endroits mal éclairés ou exigus, j'emprunte trois photos aux internautes mieux placés que moi:
photo des deux baigneuses de Picasso ,sculpture de Salvator Garcia et celle de Pedriin: cliquer sur la photo pour en connaître l'origine, celle de Picasso et Louise Falstrault est de moi)

5 commentaires:

  1. Ah, l'Europe... *gros soupir d'auteure affamée d'images d'ailleurs*

    Au moins je peux rêver en regardant les photos de voyage des autres... ;)

    Avez-vous vu une corrida? J'essaie de trouver quelqu'un qui en a vu une en vraie pour me raconter... et pas un végétalien idéalement!

    RépondreEffacer
  2. Euh..
    Je m'invite. Petit changement presque involontaire:
    http://castordeplume.blogspot.com/
    Merci!

    RépondreEffacer
  3. Gen: l'artiste a déjà vu deux corridas: une à Madrid en 1971, une au Mexique l'année suivante. Quant à moi ai vu au Mexique en 1972. Cette année, non, on aurait pu, mais il y en a moins il me semble. Même les Espagnols en parlent moins que dans les années 70-80. Préfère le flamenco qui, de toute façon, reproduit tout de la corrida, taureau en moins, musique en plus.

    RépondreEffacer
  4. Tout le monde me dit ça. J'ai déjà vu (et fait) du flamenco, mais me semble qu'il manque quelque chose... Le danger peut-être ;) J'ai lu des vieux textes où on parle des corridas d'il y a cent ans. À cette époque, la danse faisait partie du show semble-t-il... Je me demandais si c'était encore le cas en Espagne.

    Pour François, il change son blog d'adresse ;)

    RépondreEffacer