dimanche 26 septembre 2010

Méandres plutôt que ligne droite

Je suis certaine que personne n’est comme moi, de cette mixture née de toutes sortes de composantes d’années, d’époques, de lieux, de couleurs, de formes, d’épreuves, de joies, de mots, de lectures.

Je suis persuadée que tout le monde est comme moi : une courbe zigzagante encombrée de courants et de tourbillons dévastateurs, de chutes et de cascades, d’eaux cristallines autant que brouillées. Comme moi imparfaite qui avance et recule et qui tourne en rond, tout sauf une belle ligne droite dans sa carrière, ses publications et sa vie.

Je suis la somme de toutes mes contradictions, je suis chaque jour différente, meilleure et pire que la veille ou que le lendemain. Et à trente ans, ai-je vraiment écrit des mots différents de ceux d’aujourd’hui, au double de cet âge?

Si long le chemin quand il est parsemé de côtes et de retours, quand il est construit d’arrêts à chaque porte de l’autre.

Si court le chemin quand on regarde la route parcourue et le temps qu’on y a mis pour avancer d’à peine quelques pas.

Et tant pis si ce texte n’est pas très langage Internet, ou qui dévie des habituels sujets proposés sur ce blogue, à savoir l’écriture de l’une ou la peinture de l’autre. Disons que cette capsule de réflexion me fut inspirée par mes lectures du moment : L’Étreinte des vents qui vogue allègrement dans la philosophie, sans personnages autres que le « je » et le « on », pas de dialogue, mes préférés et sans étiquette de roman ou de récit et aussi la lecture des Larmes de saint Laurent qui déroge lui aussi des règles établies pour mon plus grand bonheur.


Si quelqu’un veut du style web, qu’il lise Stéphanie Hétu.

(photo prise par l'auteure d'une rivière dans la région de Lac-Saint-Jean)

12 commentaires:

  1. Une belle réflexion. Spontanéée et profonde.

    Stéphanie Hétu doit pas savoir c'est quoi ca ;)

    RépondreEffacer
  2. Franchement, Pierre, pas gentil. Qu'est-ce qu'on en sait? J'ai cité Stéphanie Hétu parce qu'elle a choisi une voie, celle du marketing et du Web et qui est très généreuse de ses conseils et ses avis. Sans doute, comme tout le monde, est-elle capable d'un autre langage, mais ce n'est pas son choix et je le respecte.
    Juste pour dire que moi, je me promène ici et là, nulle part en fait et partout à la fois, ce qui est loin des règles d'un blogue réussi.

    RépondreEffacer
  3. Wein, Le commentaire est pas sorti dans le sens que je le voulais. Je pensais plutôt au stratège 2.o (dont elle fait parti) qui nous incite à modifié notre plume pour s'adapter à la SEO. Wein c'est mal sorti et gratuit..Pas fort mon affaire...Merci de me remettre à l'ordre!! Cela dit, je lis aussi beaucoup de ce genre de site aussi et j'en apprend beaucoup.

    RépondreEffacer
  4. @ClaudeL : Ta réflexion tombe à pic et reflète mon état d'esprit. Hier, j'ai revu des gens que je n'avais pas vus depuis 7-8 ans. C'était tellement difficile d'essayer de résumer où j'en suis dans la vie. Tellement complexe cet enchaînement d'événements...

    Et pour avancer si peu au fond! lol!

    RépondreEffacer
  5. Je me reconnais beaucoup dans ce billet... même si j'ai un peu plus de 30 ans, mais suis encore loin d'en avoir le double.

    RépondreEffacer
  6. @Pierre,
    Je ne sais pas trop si le SEO (optimisation pour les moteurs de recherche) est né dans le sillon des sites ou des blogues ou des deux, mais chose certaine, toi et moi, comme bien d'autres, on s'est approprié nos blogues probablement de façon fort différente de ce pourquoi ils ont été faits au début. Et pourquoi pas.
    Comme si j'étais deux personnes: la technicienne qui veut connaître le mécanisme et l'améliorer et l'auteure, celle qui a juste le goût d'écrire sans suivre nécessairement les fichues règles.

    RépondreEffacer
  7. @Gen et Marie-Julie: c'est ce que je disais, on est comme tout le monde, peu importe l'âge, le lieu...
    et on passe tellement de temps à "arrêter à la porte de l'autre" qu'il est certain qu'on peut ni avancer vite ni aller tout droit.
    Il paraît que c'est ça la vie!

    RépondreEffacer
  8. Dans le fond Claude, on est comme des Mini-Wheats...Un côté techno et un côté artiste :)

    RépondreEffacer
  9. @Pierre: ça tombe bien je préfère le sucré au salé! J'admire ton sens de l'humour et ton sens de l'image.

    RépondreEffacer
  10. J'adore ce billet, langage internet ou pas!
    Encore! :p

    RépondreEffacer
  11. @Karuna: au fond le langage Internet, on a qu'à le prendre au sens large: c'est profiter d'Internet pour utiliser un langage, le sien propre.

    RépondreEffacer
  12. Tiens tiens... je viens de voir mon nom apparaître sur ce blog. J'aimerais préciser que la rédaction pour le web, qui inclus le SEO, ne doit jamais se faire au détriment du lecteur, car quand c'est le cas, on a un site complètement vide de couleur et ça, les gens ne reviennent pas une seconde fois le lire.

    Oui, si l'objectif de votre blog est de générer des revenus, penser à intégrer des mots clés pertinent est une stratégie qui fonctionne. Mais ce n'est pas la seule. L'important est d'y aller avec ce qu'on aime, car qunad on a la passion pour quelque chose, ça nous permet à peu près toujours de ressortir gagnant. :)

    Amicalement,

    Stéphanie Hétu

    RépondreEffacer