mardi 9 novembre 2010

Du pays où il ne neige pas

Je suis du temps d’être qui je suis
Je suis du pays d’ici
Je n’ai plus à chercher qui je veux devenir
Rien ne me sert de regretter
D’envier
Ou de crier
Je ne suis pas encore au pays des disparues
Ni au temps des arrêts
Mais je ne suis plus au temps de courir pour écrire ou être lue
J’écoute la mer
Je frissonne dans le vent du pays où il ne neige pas
Je marche sans raison
Avec pour seule vue, les vagues et l’horizon
J’avance dans le pays d’ici
Je suis dans le temps de qui je suis

5 commentaires:

  1. Superbe Claude.
    On sent la sérénité.
    Je vois que le soleil t'inspire...
    Profite-en bien.

    RépondreEffacer
  2. Merci Andrée, pas beaucoup la possibilité de te lire ou de commenter, je n'ai pas accès à internet tous les jours. Je suis dans un ailleurs où les activités sont d'un tout autre ordre.

    RépondreEffacer
  3. Gros coup de coeur pour ce texte. Merci.

    RépondreEffacer
  4. La sagesse du voyage rencontre l'esprit libre de quêtes? Liberté.

    RépondreEffacer
  5. Comme j'ai écrit sur Facebook: façon de prendre positivement les 60 ans que j'ai eus cette année: je n'ai plus besoin ni envie de chercher qui je veux devenir. Seulement à être qui je suis.

    RépondreEffacer