dimanche 23 février 2014

Verbes de février

Mes journées en ce mois si court et si long à la fois:

Oublier d'attendre les réponses pour le dernier manuscrit envoyé aux éditeurs. 

Écrire trois ou quatre pages où je présente un nouveau personnage : Johanne que les intimes pourront appeler Jo (prononcer [ʒo] et non [dʒo]. Elle excelle au handball. Je ne comprends pas encore pourquoi ce sport que je connais très peu et avec lequel je devrai me familiariser, mais Jo en a décidé ainsi.

Le reste de la journée, observer les mésanges et le pic qui ont hâte que l’hiver achève pour accueillir des petits copains. Admirer les photos d'oiseaux de Luc Parent en le suivant dans son voyage. L'admirer d'autant plus que je sais fort bien que même si je le suivais à la trace, mes photos ne seraient pas aussi belles. Apprendre à connaître ses limites et ne pas jouer au petit Québécois qui-est-capable-d'en-faire-autant!

Autant j’aime les Olympiques d’hiver qui me font apprécier… l’hiver, autant je suis bien heureuse de revenir à un horaire plus normal. Me reposer de ces cris de victoire, ces larmes de défaite, cette fierté d’être canadienne deux semaines aux quatre ans, ces tensions insoutenables.

Lire. J’ai terminé C’est le cœur qui meurt en dernier de Robert Lalonde que j’ai beaucoup aimé même si les dialogues étaient fort nombreux, mais toujours justifiés. Qui m’a fait réfléchir à ma propre relation avec ma mère. Qui m’a donné des idées pour enrichir les relations mère-fille dans mon prochain roman. 

Retourner à la vie de George Sand. En attendant un prochain roman québécois qui m’intéressera.
Essayer de recruter des Deguire et des Larose pour une rencontre en 2015. Être un peu déçue de ne pas trouver d’association des descendants de soldats de Carignan. Féliciter les femmes qui ont créé la Société des Filles du roi (site>>>), un groupe plus actif disons que celui-là>>>, un peu statique. Admettre que Marcel Fournier et André Delisle s'activent et comptent bien souligner ce 350e anniversaire >>>

Préparer le voyage Yukon-Alaska quoique ce n’est pas très difficile, à peu près un seul itinéraire : Whitehorse, Dawson City, Fairbanks, Parc Denali, Anchorage, Homer, Seward, Valdez, Skagway, Haines.

S’y voir déjà.
Et puis, le plus important, vivre, aimer.

6 commentaires:

  1. Tu es quand même pas mal occupée en vacances!

    RépondreEffacer
  2. Suis en vacances à l'année! Avantage de la travailleur autonome.

    RépondreEffacer
  3. Bonjour,

    Vous avez un beau blog.

    Je viens de m'inscrire pour vous suivre.

    Ça paraît que vous êtes auteure.
    Les mots coulent bien c'est très plaisant à lire.

    Bonne préparation de voyage dans les terres du nord.
    Hélène Brien


    RépondreEffacer
  4. Hélène: merci et bienvenue chez nous. Admiration mutuelle, moi pour vos images. Ce blogue parle de mes intérêts et passions. De mes voyages, que peu de mots, ici, un peu plus à mes retours, ailleurs en cliquant sur l'onglet voyage, d'où un certain décalage horaire.

    RépondreEffacer
  5. Ils sont beaux tes mots Claude.
    Viens-tu faire un tour au Salon du livre de l'Outaouais?
    Andrée

    RépondreEffacer
  6. Non, Andrée. Cette année, salon buissonnier.

    RépondreEffacer