lundi 9 août 2010

L'après Correspondances d'Eastman

L’après Correspondances d’Eastman. Je ne suis pas encore après, je suis toujours dedans. En revenant chez moi, je pensais déjà à ce que j’allais écrire. Je revivais les cafés littéraires, je revoyais les spectacles. Je ne savais déjà plus qui avait dit quoi. Ne me restait que des impressions. Des images des lieux : tous ces jardins fleuris où j’ai écrit, où j’ai lu. Il y eut tant de mots, des graves, des impressionnants, des drôles, des émouvants, des ordinaires, quelques-uns ennuyants, mais la plupart très intéressants. Tant de titres de livres présentés.

J’étais tellement bien. Dans mon élément. Presque rien d’autre pour me distraire de cette jouissance de vivre avec des livres et des gens qui aiment aussi les livres.

Ce matin, la confusion est totale dans mon esprit, tout s’emmêle. Comme un gros gâteau bien décoré, que j’ai goûté, apprécié et dont je n’ai pas vraiment envie de parler, pas envie de donner la recette, de faire l’effort d’expliquer en quoi c’était beau et bon. Juste garder le secret pour moi. Juste savourer encore, comme on garde longtemps en bouche, le goût d’un bon vin. Permettez que je les garde pour moi, encore un peu avant de les éparpiller aux quatre vents. De les circonscrire dans des phrases définitives. De les limiter à quelques billets banals.

Encore heureux que je ne sois pas journaliste qui doit respecter une heure de tombée.

(photo: de plus Blogger ne veut pas télécharger mes photos ce matin, signe qu'elles ne sontn pas prêtes, elles non plus!)

10 commentaires:

  1. C'est correct, prends le temps de bien digérer tous les aspects de cette formidable expérience!

    Tiens, j'aimerais bien y participer, un jour... Ça fait deux ans que je dis ça et je ne l'ai pas encore fait. Peut-être que ton billet à ce propos me décidera pour de bon!

    RépondreEffacer
  2. @Isa : Si tu te décides à y aller, fais-moi signe : on pourra placoter en chemin ;p

    @ClaudeL : Prends le temps de digérer. :) Ton état de confusion béate nous donne encore davantage le goût d'en entendre parler! hihihihi :)

    RépondreEffacer
  3. Personnellement, c'est Venise qui m'en avait donné le goût. Ça ferait du bien d'y voir des moins de 50 ans!!! Mais j'espère que vous aimez autre chose que de la science-fiction, parce que ce n'est pas là que vous en trouverez!
    Baigner dans ce milieu, c'est très... très, je vais le trouver et vous le direz! Je suppose que c'est comme en toute chose, chacun y trouve un écho à ses propres expériences.

    RépondreEffacer
  4. Ça m'arrive moi aussi, d'avoir plein d'idées dans la tête. Même d'y composer les débuts de textes, mais quand j'arrives pour pianotter le tout sur l'ordi. Poufffff tout est disparu ! Et cela devient banal. Je sais pas pourquoi, c'est comme un pétard mouillé ! Il faudrait que j'aie un enregistreur pour y graver mes idées à voix haute. Je crois vraiment que je vais essayer ça le prochain coup.

    RépondreEffacer
  5. Ton billet a le bonheur d'être si... si... contagieux! que je pense sérieusement y aller l'an prochain. Il faut savoir établir ses priorités, non?
    Je suis contente de te voir planer ;)

    RépondreEffacer
  6. Je donne le goût d'y aller alors que je n'ai encore rien dit? Ah! c'est beau l'imagination!
    Mais juste pour vivre 4 jours dans les livres et les mots et l'écriture, se reconnaître... juste pour baigner dans ces eaux, ça vaut la peine en effet.

    RépondreEffacer
  7. Un jour , je me promets d'y aller. Promis
    Je m'étais dit ca l'an dernier ;(

    RépondreEffacer
  8. Ça dure du jeudi au dimanche, mais rien ne vous empêche d'y aller seulement une journée ou la fin de semaine.

    RépondreEffacer
  9. J'ai bien l'impression qu'on pourrait être plusieurs à y aller l'an prochain! Ça nous trotte dans la tête à ce que je vois. Par contre, j'aimerais bien avoir plus de détails avant de plonger. Je compte sur toi, Claude, pour nous faire un compte-rendu et nous allécher! :)

    RépondreEffacer
  10. à Isa: ça s'en vient, mais mon ou mes billets seront différents de ceux de Venise (le passe-mot), la blogueuse "officielle" des Correspondances. Et il y a le site aussi des Correspondances.

    RépondreEffacer