samedi 24 août 2013

Ô fleuve, ô golfe, ô mer, mes amours!

Dix jours de pur bonheur? Non pas tout à fait, mais dix jours près de ce fleuve que je ne me lasse pas d'admirer, de rechercher, de retrouver et qui me comble chaque fois. Pour lire et voir un peu ce que j'ai vécu du 12 au 22 août: cliquez sur la photo ou suivre ce lien>>>


(photo de l'auteure qui se prend parfois pour un goéland voyageur)

14 commentaires:

  1. Sublimes ces photos estivales, Claude !
    J'aime beaucoup celle avec la corde à linge et le coucher de soleil, ainsi que les maisons de l'île-aux-Grues :)
    Tu sembles avoir fait un très beau voyage.

    RépondreEffacer
  2. Oui, je l'aimais bien moi aussi cette corde à linge... sans vêtements.
    Beau voyage: mis à part les cinq souris et ne pas savoir d'où venait nos problèmes électriques, oui, très beau voyage qui a fait son devoir: nous changer les idées, relaxer devant la mer.

    RépondreEffacer
  3. Ah la Gaspésie!
    Si j'haïssais pas autant tenir un volant, je crois bien que j'irais vivre là-bas!
    Superbes photos et je t'envie ton séjour! :)

    RépondreEffacer
  4. Gen: faut pas craindre ni le vent ni le froid. L'aimerait-on autant si on devait y vivre douze mois? Pas sûre

    RépondreEffacer
  5. J'en reviens tout juste, il y a à peine une semaine. Ressourcement garantit, pour moi du moins, et tes belles photos rendent bien tout ce que m'évoquent ces splendides régions.

    RépondreEffacer
  6. Hélène, tu étais dans quel coin? J'aime bien la côte, entre Sainte-Flavie et Grande-Vallée, mais pour le camping de plusieurs jours, je préfère celui de Carleton-sur-mer.

    RépondreEffacer
  7. Je suis originaire de Rimouski alors j'y ai passé quelques jours. Ensuite c'était le tour de la gaspésie. Nous voulions arrêter à Carleton mais c'était une journée d'orage alors nous avons poursuivi la route jusqu'à Rimouski de nouveau. Dommage.

    RépondreEffacer
  8. Hélène, je vois. Je connais aussi des gens originaires du bord de fleuve-golfe-estuaire-mer et je me demande chaque fois comment ils peuvent vivre sans...
    Carleton: le camping et la piste cyclable, très bien, la municipalité sans intérêt selon moi. En tant que touriste en tout cas.

    RépondreEffacer
  9. Vous n'avez pas fait escale à Matane?! ;-)
    Pour Carleton, tu as raison c'est un beau coin pour le camping et malheureusement le seul attrait c'est le Festiblues. Outre ça pas grand chose .
    Par contre et je te cite:
    '' L'aimerait-on autant si on devait y vivre douze mois? Pas sûre''

    Moi oui et n'eut été question d'emploi, j'y serai encore et je souhaite aller finir mes jours là.

    RépondreEffacer
  10. Suzanne, oui, arrêt à Matane, chez caravanes Joubert pour faire inspecter notre fil électrique. Même diner au Rafiot, parce que pluie intermittente. Dans le passé, nous y sommes allées deux fois le vendredi pour profiter des rabais chez Arseno, mais l'entreprise a changé sa façon de faire.
    Mais pas de photos cette année.
    Tu n'es pas la seule à être partie de Matane, je connais au moins un couple qui vit dans notre région et retourne chez les parents chaque été.

    RépondreEffacer
  11. Tes photos, Claude, tes photos...
    Je suis sans mot !
    Le jour où tu vas cesser d'en partager avec nous sera bien triste pour moi. ;)

    RépondreEffacer
  12. Sylvie, juste pour te faire ce plaisir qui semble si grand, je n'oserai jamais arrêté!
    Dire qu'hier encore, j'en discutais et je sais que je dois encore beaucoup pratiquer, alors tu seras gâtée.

    RépondreEffacer
  13. Ce qu'il faut quand même savoir de la Gaspésie (nous avons habité Grande-Vallée pendant deux ans) c'est que c'est superbe en été, parfois au printemps et en hiver mais, comme nous disions aux visiteurs qui nous enviaient d'y vivre: Revenez nous voir en novembre !!!

    RépondreEffacer
  14. Pierrôt et/ou Sylvie: je n'en doute absolument pas. Encore plus dans le bout de Grande-Vallée. Voilà pourquoi nous demeurons encore en Outaouais!!!

    RépondreEffacer