lundi 27 avril 2009

Lecture achevée

(À la suite du billet de mercredi 15 avril)

Le livre de Joe : je l’ai terminé ce matin. Les yeux embués de larmes comme il est souvent écrit dans les romans. Et le souffle retenu aussi. La fin était prévisible, mais ce n’est pas pour autant que je ne voulais pas la lire jusqu’à plus soif. Finalement, c’est un très bon roman. Je le savais puisque, malgré mes nombreux arrêts, je ne pouvais m’empêcher de le reprendre et de gruger sur les heures plus lucratives un peu de minutes ici et là. Un roman américain qui ne répond à aucune recette, donc du style. Vif, contemporain. Un peu de sexe comme l'éditeur doit en demander mais entouré de tendresse pour plaire aux femmes sans doute.

Et si, depuis quelques années et quelques lectures, je remarque une nette différence entre les romans écrits par les hommes et ceux écrits par les femmes (par exemple La rage de Louis Hamelin, un chef d’œuvre a-t-on dit, eh bien je n’ai jamais réussi à l’aimer ni à le finir et, avant-hier encore je terminais facilement Eva Bouchard de Marcelle Racine et je ne suis pas certaine que bien des hommes le liront), je pense bien que Le livre de Joe s’adresse autant aux lecteurs qu’aux lectrices. Identification sans difficulté.

4 commentaires:

  1. Une belle lecture pour moi aussi le livre de Joe !

    RépondreEffacer
  2. Je devrais peut-être le livre, ce Livre de Joe. Je n'en entends que de bonnes choses!
    (Rassure-toi, j'ai moi aussi du mal à lire Louis Hamelin...)

    RépondreEffacer
  3. Vous piquez ma curiosité.
    Qui est l'auteur du Livre de Joe?
    Andrée

    RépondreEffacer
  4. Andrée Poulin: l'auteur est l'américain Jonathan Tropper, lire billet du mercredi 15 avril où il en était plus longuement question.

    RépondreEffacer