mardi 8 décembre 2009

Reconnue 1,460,000 fois


Je ne sais plus quoi faire. D'un côté, on nous incite à la prudence: ne pas donner trop d'informations personnelles sur Internet, certains puristes me recommandent même pas faire de transactions bancaires ou en tout cas de ne donner mon numéro de carte de crédit que parcimonieusement, de façon sécuritaire avec les https et le petit cadenas. Ce que je fais. Mais certains sites m'invitent allègrement à tout dire: date de naissance sur Facebook, envoi de photos personnelles, supposément pour le partage entre amis, et allons-y donc, vous pouvez les donner sur Picassa, Flickr, Jalbum et plusieurs autres. Photos que tout le monde peut imprimer même si elles sont en basse résolution. Quant à Google maps, je peux fournir adresse, téléphone et voilà ma maison située, tout le monde sait où je demeure. Encore ce matin Google Local business center m'offre de dire au monde entier où est l'atelier de l'artiste-de-nos-pinceaux.

Me semble que c'est beaucoup. Je ne veux pas me cacher (trop tard de toute façon), mais je tiens à demeurer plus discrète. Faut rester vigilant pour ne pas succomber à toutes ces offres. Je l'ai déjà dit, rester en ville, je ne résisterais pas à tout ce qu'on pourrait m'offrir, je pensais que le fait de demeurer à la campagne m'évitait cette tentation constante. C'était sans compter sur Internet sur lequel on peut presque tout savoir sur beaucoup de monde. J'ai écrit mon nom pour le plaisir de la fouineuse que je suis: 1,460,000 adresses. Pas rien que pour moi, j'ai un nom assez répandu, mais tout de même.

(photo brouillée de l'auteure-de-nos-stylos)

10 commentaires:

  1. Personnellement, je prends bien soin de ne pas divulguer ma date de naissance à tout vent.

    Mais d'un autre côté, je suis protégée sans le vouloir, mon adresse n'existe pas sur google maps, ni sur les GPS, d'ailleurs voilà un problème quand les livreurs ont à venir ici, ils doivent absolument téléphoner pour qu'on leur explique le chemin. Alors, voilà, je me sens assez à l'abri. Pour les paiements via Internet, il faut les faire dans des sites protégés, malgré tout, j'ai été de celles qui ont hésité longtemps avant de m'y résoudre.

    Pour ce qui est de mon image, ma photo quoi, je t'avoue que je m'en fous pas mal !

    RépondreEffacer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.

    RépondreEffacer
  3. Joseph, votre intervention est tellement dans l'esprit de ce billet que ça en est à pleurer.

    C'est ce que je déteste le plus sur internet, les faux-manageurs/publicitaires qui exploitent les blogs pour obtenir des informations personnelles ou de l'argent...

    RépondreEffacer
  4. C'est pour cette raison que je l'ai supprimé. Signé: l'administratrice de ce blogue.

    RépondreEffacer
  5. À propos de Facebook, voici comment je procède: je ne mets sur Facebook que ce que j'aimerais que tout le monde sache. Ma page Facebook est donc l'outil de ma propre propagande.

    RépondreEffacer
  6. J'ai déjà travaillé dans une boîte pas trop honnête et laissez moi vous dire que juste avec un nom, Canada 411 et les registres de cadastre municipaux, on peut déjà en apprendre beaucoup sur quelqu'un. Et ça c'était avant l'explosion Facebook!

    J'en suis arrivée au point où je me dis "Et puis merde!". Je protège mon employeur, je ne fais pas mes transactions bancaires sur le Net, je veille sur mon NAS comme un chien sur son os et j'ai une carte de crédit dédiée aux achats en ligne. À part ça, ben si vous cherchez assez longtemps, vous pourriez découvrir le reste (y compris la position de mon père sur le mariage gay...), alors pourquoi essayer de le cacher?

    RépondreEffacer
  7. Ah! oui, j'ai même pas trouvé c'est qui ton père? Normand Brathwaite, hihihi!

    RépondreEffacer
  8. Ah flûte... l'article n'est plus en ligne. Il datait de la brève carrière politique de mon papa (pour le NPD). Je rassure tout le monde : il était pour ;)

    RépondreEffacer
  9. @Gen: Ah! Tu es chanceuse que j'aie une heure de tombée qui me demande tout mon temps, parce que c'est le genre de devinette que j'aime bien résoudre. Ai cherché 10 minutes, mais je passe mon tour. Trop de Blouin. J'avais bien trouvé un Rosaire, mais il était contre.

    RépondreEffacer
  10. Pour te donner encore plus de fil à retordre, mon père a un prénom très ordinaire. ;) Mais ça ne donne plus rien de chercher : même en connaissant la référence exacte de l'article, je ne le trouve plus. Ouf! Un renseignement personnel de moins à traîner sur la toile ;)

    RépondreEffacer