vendredi 2 avril 2010

Tout simplement dehors

Si la tendance se maintient, je prendrai du retard dans les billets à écrire ici, dans les lectures des autres blogues, dans les commentaires à émettre, dans les réponses aux courriels, dans les phrases courtes à laisser sur Facebook, dans les interventions sur quelques forums. Bref, je ne suis pas ici, je suis dehors.

De plus j'ai changé d'auto (c'est vrai il ne faut pas que j'oublie d'auto-détruire le message d'auto à vendre), alors pneus d'été à faire poser, rendez-vous chez le concessionnaire parce que rappel sur cette auto (eh non ce n'est pas une Toyota, il n'y a pas qu'elles qui ont des rappels!) et surtout le goût de me promener. Je suis un vrai bébé-Renault (les plus jeunes, je vous conterai un jour cette annonce que vous ne devez pas connaître), j'adore rouler tranquillement. Un de mes rêves, c'est de louer une décapotable pour une semaine. Ce serait en plein le temps pour la température, mais pas pour mon portefeuille.

Plus gratter le terrain. Plus premier diner sur la galerie. Plus toile de piscine enlevée. Plus tours (oui, oui, un "s") de vélo. Plus, plus, plus.

Alors ne me cherchez pas, soyez patients: je suis tout simplement dehors.
(photo de l'auteure au bord d'un lac de la Petite-Nation)

4 commentaires:

  1. Profite bien de la température et de la belle lumière!

    RépondreEffacer
  2. Et bien moi, je suis pas dehors. Je rentre le soir :-), et je viens lire que tu es dehors. Mais je sais bien que tu ne pourras pas t'empêcher de venir jeter un petit coup d'oeil ici ... oui, oui, je te vois là.

    RépondreEffacer