lundi 16 mai 2011

Blogue ou forum?


Je me suis déjà posé la question : site ou blogue. J’avais répondu les deux, selon nos compétences, nos besoins, un plus informatif, l’autre plus dynamique. Encore faut-il les alimenter. Cette fois, je me demande blogue ou forum. Et je dois avouer que devant l’abondance des blogues, il est facile de les trouver, de s’y inscrire, de lire, de commenter, mais quand je trouve un forum dont le thème m’intéresse, où les membres discutent passionnément, sans trop s’arracher les cheveux et trop digresser, j’adore et je me délecte beaucoup plus longuement que sur les blogues.

Pourquoi? Parce qu’un blogue, c’est bien beau pour soi, pour s’exprimer, pour réfléchir, c’est agréable de recevoir des commentaires, de voir que 44 membres se sont inscrits, mais ça plafonne et il vient un temps où vous avez l’impression de toujours parler au même monde et surtout, ah oui, surtout, que ce soit dans votre blogue ou celui des autres, les billets s’envolent au vent. Même avec un outil de recherche, il est très rare que vous relisiez de vieux billets. Tandis qu’un forum qui tourne autour de thèmes, de sujets, qui attire beaucoup plus de membres, dont les sujets demeurent en place et ne s’envolent pas dans des pages de calendrier est beaucoup plus tentant. Pour moi en tout cas. Je cherche les p’tits nouveaux, je regarde de quoi ils parlent, j’ajoute mon grain de sel un peu partout, je raconte mes expériences. 

Vous me direz qu’il existe maintenant les réseaux sociaux, mais croyez-vous vraiment que je peux me contenter de trois ou quatre lignes, de 144 ou 200 caractères pour m’exprimer? Et puis, il suffit de visiter quelques forums et on voit tout de suite que ce n’est pas le même but. On est sérieux sur un forum, on pose des questions, on veut savoir des choses précises, pas seulement  une jasette pendant qu’on déjeune!

Je voudrais bien comprendre suffisamment l’anglais pour devenir le 28,000e membre du forum américain : Writing forum. Ou me noyer dans les 400 ou 500 membres de certains forums français.  Au Québec, si peu de forums sur l’écriture, sur les auteurs. Me semble que l’Uneq devrait en avoir un.

Tout de même, je participe régulièrement aux trois forums sur le camping : ceux de la FQCC, de Guide camping et le VRcamping

En généalogie, j’ai, pendant des années, aidé et demandé de l’aide sur deux forums. J’ai même essayé d’en partir un sur la peinture, question que les artistes peintres se parlent entre eux, mais devant la tâche de modératrice en plus d’administratrice, j’ai tout effacé.

Cette semaine, je me suis jointe au petit dernier de Suzan qui tient blogue et forum: Le café de la jasette.
C’est clair, je suis insatiable, j’ai besoin de tout: site, blogue, forums

10 commentaires:

  1. Bleh, je me tanne vite des forums. Ça part souvent dans tous les sens.

    Par contre, c'est vrai que l'UNEQ devrait mettre un peu plus d'information en ligne... mais je suppose qu'ils comptent sur la blogosphère pour qu'on s'informe les uns les autres! ;)

    RépondreEffacer
  2. @Gen: tu en connais beaucoup des blogues d'auteurs québécois? À part la "gang" de SF, je veux dire, hihi!
    J'aimerais un forum où on parle autant de grammaire que d'édition ou de contrat ou de motivation ou tout ce qui touche les auteurs.

    RépondreEffacer
  3. Ohlala, Claude, ce que tu écris sur les blogues est plutôt décourageant... que ça plafonnent et qu'il n'en reste rien de durable... Vais-je laisser tomber le mien?

    RépondreEffacer
  4. @Andrée: que ça plafonne, ça dépend pour qui. Toi, tu es très active dans le monde des livres-jeunesse, peut-être peux-tu aller encore te chercher des lecteurs pour ton blogue, mais dans mon cas, je ne vois pas comment, peut-être quand mon livre sortira. Et sur les 44 membres, le quart à peine qui commente.

    Mais ce que j'aime moins dans le blogue versus un forum: c'est la volatilité des billets. Aussitôt publié, aussitôt oublié, tandis que sur les forums, même si parfois c'est moins sérieux, moins pertinent, les sujets demeurent un an, deux ans et on peut y recourir, les ranimer.

    Je n'ai pas l'intention pour autant de laisser tomber mon blogue, je dis juste que s'il y avait un forum qui me convienne, je serais probablement plus présente sur le forum que sur les blogues.

    RépondreEffacer
  5. Très bon billet Claudel. Je te suis concernant surtout la variété très grande qu'on peut retrouver sur les forums dits généralistes et sur le fait qu'on peut «débattre» sur un sujet récent ou datant de plusieurs mois. Bien sûr le blogue a aussi ses qualités pour ceux et celles qui aiment le côté plus ''personnel'' que ce site peut offrir.
    En ce qui me concerne je ''gère'' blogue et forum et bien que j'aime beaucoup mes petites Ballades entre les lignes, je préfère les côtés discussions, partages et échanges de mon forum.

    RépondreEffacer
  6. @Suzanne: normal que tu trouves que ce soit un bon billet: je vante ton forum, hihihi! Disons que je vante la formule des forums, mais rien n'étant parfait, ça ne suffit pas. On croyait que les sites seraient suffisants, on a inventé autre chose et les forums ont suivi, les blogues ont répondu à d'autres besoins, et ensuite on a pensé aux réseaux sociaux. Ça n'arrêtera pas.
    On a un tel besoin d'appartenance, d'identité, d'échanges et d'approbation.

    RépondreEffacer
  7. Personnellement, je préfère les blogues. Je décroche vraiment vite des forums et je m'y sens toujours perdue. Je trouve qu'il faut y être vraiment assidue pour garder le rythme. Je ne sens pas cette obligation dans les blogues.

    Et puis je pense que l'on peut toujours aller chercher de nouveaux lecteurs pour notre blogue. Je ne sais pas comment les autres lecteurs de blogues fonctionnent mais personnellement, les archives d'un blogue que j'aime me sont toujours très utiles!

    RépondreEffacer
  8. @Allie, ah oui, vous fouillez dans les archives, je n'ai pas encore senti le besoin. Il m'arrive parfois de remonter des messages plus récents, surtout les premiers pour voir "comment ç'a commencé"! Quant aux forums, il est vrai que je me suis inscrite à quelques-uns pour les laisser au bout de quelques mois. Tout dépend du sujet et de l'intérêt que nous y trouvons. Je retourne parfois à la généalogie et je ne délaisse que rarement le camping-caravaning. Je n'ai pas encore trouvé de forums pour les auteurs, si ce n'est qu'en anglais.

    RépondreEffacer
  9. Non Claudel, désolée de te décevoir mais même si tu n'aurais pas «vanter» mon forum, j'aurais trouvé ton billet très bien et pertinent ;-)
    Tu dis que tu n'as pas encore trouvé un forum pour les auteurs. Mais pourquoi tu n'ouvres pas ton propre forum sur ce thème? je suis certaine qu'il y aurait achalandage.

    RépondreEffacer
  10. @Suzanne, je l'ai fait, mais devant l'ampleur de la tâche d'administratrice, j'ai paniqué un peu. Je n'ai pas ton assurance. J'ai parti un blogue à la place, hihi!

    RépondreEffacer