jeudi 1 janvier 2009

Bonne année

Je voudrais bien fêter la nouvelle année de belle façon. Faire une belle entrée comme une envolée littéraire. Un bilan de l’année? Je risquerais de tomber dans le négatif, la déprime, à ne ressasser que les mauvaises nouvelles. Je préférerais verbaliser mes rêves pour ce qui peut venir : la publication de mon roman, de nouvelles galeries d’art pour Louise ou de meilleures ventes dans les actuelles.

Mais que dit-on dans un blogue ? J’ai toujours peur de blesser quelqu’un, de recevoir des reproches, de semer la controverse. Parler, écrire, je veux bien, mais je ne veux pas de commentaires désobligeants, ni de réponses idiotes ni de réactions qui me bouleversent. Le besoin de s’exprimer n’a pas beaucoup en commun avec l’art de s’exprimer ou avoir la répartie facile ou être fort en argumentation, en discussion. Mais alors, jeter des mots sur papier, ça tout l’air égoïste, du genre à se regarder dans un miroir, mais sans accepter de voir le regard de l’autre sur nous?

Et si, pour l’instant, je souhaitais simplement Bonne année, ici et maintenant, sans autre pensée. Et être bien contente d’être en vie, en santé pour pouvoir le dire. Zut, j'en ai eu d'autres!!!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire