samedi 25 avril 2009

Cause de beau temps

J'écris rarement mon billet directement dans mon blogue, je l'écris dans Word, je le relis, je le corrige avec Antidote et je viens le coller dans la fenêtre appropriée. Mais ce matin, je voulais faire court. Directement dans le blogue. Mais je me suis aperçu juste à temps que ce n'était que du chialage. Et puis trois sujets dans le même texte. Trop pressée de sortir dehors parce qu'il fait beau, que je veux aller diner sur ma galerie et lire au soleil, je bousille tout le reste. Et pas question de sortir mon portatif dehors, d'abord on voit mal l'écran au soleil et ensuite, dehors c'est réservé à tout sauf l'ordi.

Donc pause printemps, pause plein air, pause blogue.
Et pourtant je me demande ce que je ferai de toutes ces phrases qui se bousculent dans mon esprit, à propos des blogues sur la bouffe qui ont plus de succès que nos blogues sur l'écriture ou la lecture, à propos des honneurs, du mérite, de ces prix pour lesquels il faut s'inscrire, à propos aussi de la Petite-Nation où j'habite et qui m'habite.

Alors la pause finalement sera de courte durée. De retour un matin très tôt ou un soir pas trop tard.

1 commentaire:

  1. J'ai la même pensée quand vient le beau temps, mais inexorablement, en me levant ou avant de me coucher j'ai besoin de déroger et d'aller assouvir mes péchés véniels d'écriture et de lecture sur le WEb.Sauf que... le soleil plombe dans la fenêtre, il fait 27 degré et je réponds à ton billet...comme quoi que finalement ce que je viens d'écrire c'est de la bouillie pour les chats ;)...des fois !

    RépondreEffacer