mercredi 8 avril 2009

Ecrire, encore et toujours

Je vais y parvenir. Peut-être pas comme je pensais à 26 ans, ni même à 50 (décidément, les lecteurs et lectrices vont penser que je fais une fixation sur l’âge, c’est probablement normal à la veille du changement de dizaine, soyez patients, j’en ai encore pour un an), c'est-à-dire par des livres imprimés, quoique je n’abandonne pas l’idée de faire publier mon dernier manuscrit.

D’abord chercher, regarder ce qui ce fait pour savoir ce que je veux, ce qui me convient. Je lis tout ce qui me tombe sous la main ou plutôt sous les yeux. D’un lien à l’autre, d’un mot dans Google à un site, et si possible sans acheter de e-book ni me rendre à la librairie. Cet hiver, je me suis dit : qu’est-ce que je sais faire? Quelles sont mes forces : écriture et graphisme.

Ce matin, j’ai ajouté dans mes favoris deux sites, un qui donne des conseils sur comment écrire un blogue et celui d’une web-coaching québécoise. Savez-vous comment cette entrepreneure demande de l’heure : 250 $. J’ai dû en manquer des bouts, parce que mon taux horaire pour monter un livre ou un dépliant est dix fois moindre. Très intéressant son site-blogue, beaucoup de mots par contre, donc penser à mettre plus d’images et être moins verbomotrice. Mais ici, qu'est-ce que je pourrais placer comme image? Saut de coq : apprendre à écrire pour le web. Questions : qu’est-ce que je veux dire? à qui le dire? clientèle cible.

J’avance. Il me semble. J’espère. Pourvu que tout ça n’aboutisse pas à une impasse, genre poubelle.

Bon, mon site, oui, j’y travaille aussi. J’en ai fait un, il y a quelques années, que je mets à jour régulièrement, comme ça pour le plaisir, hébergé gratuitement chez Yahoo, mais faut plus sérieux. J’ai déjà mon hébergeur : i-web. Non, non, ce n’est pas en France, bel et bien québécois, montréalais pur laine avec des tentacules un peu partout dans le monde, mais rentabilité exige, je suppose, c’est pas de mes affaires.. Pour le nom de domaine, pas encore certaine : mon nom qui ne dit pas grand-chose? graphisme-quelque-chose? Le blogue est plus à la mode, et un bon passeport pour se présenter, mais sera-t-il intégré à mon site ou les deux en parallèle, ne sais pas trop encore.

Je me sens des ailes, mais je prends mon temps pour être organisée, être certaine d’aller là où je veux, pas plus, pas moins, pas trop. Ce n’est pas comme si je voulais me lancer dans une carrière pour les dix prochaines années.

Simplement écrire, est-ce trop demander? Bon, oui, et être payée pour le faire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire