dimanche 4 octobre 2009

Octobre: mois de l'ours qui grogne

Chers abonnés fidèles et lecteurs de passage qui ne voyez pas le titre de mes billets changer très souvent, patience. L'absence ne veut pas dire arrêt, ni abandon. Signifie seulement pas là, pas dans les mots d'écriture, et pas tellement lecture, sinon quelques forum et blogues le matin. Si, un peu, Les Filles de Lori Lansens dont Venise a déjà parlé et que je goûte à petites doses en allongeant mes déjeuners.
Octobre m'occupe ailleurs. Isoler le grenier, je l'ai dit je crois, ça y est c'est fini. Geocities qui ferme le 26 m'a incité à remonter mon site de voyage, retrouver des photos, les réunir en album, tout le tintouin de graphiste. Pas complètement à mon goût encore, il est ici pour les curieux. J'aime, mais ça prend du temps, des énergies et au final, je n'ai qu'une envie, m'éloigner de mon ordi.

Octobre aussi, c'est mon humeur d'ours-qui-doit-rentrer dans sa caverne. Tentée donc de ne dire que des mots grognons. Préfère m'abstenir, vous comprendrez, ne serait-ce que pour ne pas vous assommer de mon humeur chagrine, comme la grisaille des jours, colorés peut-être, mais tristounets.

Ce matin pourtant, j'ai été agréablement surprise de voir que j'ai lu 61 livres de la liste des 100 livres préférés des Français dont il est question sur quelques blogues. À quand la liste des 100 livres préférés des Québécois? Ou plutôt Les 100 livres québécois les plus lus?

3 commentaires:

  1. Belle liste, j'en ai lu à peu près 80 mais une bonne partie ont été lu dans le cadre de lectures obligatoires à l'école !

    RépondreEffacer
  2. les 100 meilleurs livres québécois. Super idée ! Vraiment !

    RépondreEffacer
  3. Pierre: bien relire, je n'ai pas dit les 100 meilleurs, parce que «meilleurs» c'est très subjectif et très librairies. Non, seulement 100 plus lus et plutôt genre bibliothèque. Et il faudrait que l'échantillonnage soit de 10 à 90 ans.

    Mais comme il m'arrive souvent, je pars sur un sujet: le spleen d'octobre et ça finit en tout autre sujet. Mais c'est OK, on n'est pas dans un devoir d'école.

    RépondreEffacer