mercredi 7 avril 2010

Dany Laferrière: quel livre choisir?

Disons que c'est votre anniversaire ou Noël. Disons qu'on veut vous offrir un cadeau. Disons qu'on vous demande votre avis. Vous savez que vous voulez un livre, puisque vous aimez les livres par-dessus tout. Bon disons que vous préféreriez un voyage, mais ce n'est pas tout à fait le même prix. Vous vous arrachez le coeur et vous torturez les méninges pour vous limiter à un seul titre. Après moultes réflexions, après avoir hésité sur Paul à Québec que vous aviez longuement regardé au Salon du livre de l'Outaouais, vous décidez de plonger dans l'univers de Dany Laferrière pour des raisons qui ne vous ressemblent pas, mais en vieillissant vous ne tenez plus autant à cet esprit rebelle qui faisait votre fierté.

Il reste la question la plus difficile: quel roman choisir? Vous furetez chez vos blogueurs et blogueuses préférés, vous cherchez dans les medias, vous vous tapez plusieurs minutes de lectures de sites, en vous demandant, au passage, pourquoi l'auteur a changé quand même relativement souvent d'éditeur. Vous résistez à l'envie de changer carrément d'idée et d'auteur.

Et puis vous hésitez entre Pays sans chapeau, Lanctôt Éditeur, que Foglia semblait avoir préféré à L'énigme du retour qui a été encensé et primé. Et puis vous ne savez plus.

Alors vous demandez à ceux et celles qui ont lu ce qu'ils choisiraient.
Disons que je vous le demande: quel Laferrière lire?

(photo empruntée au journal Le Devoir.com)

11 commentaires:

  1. Pour avoir lu des extraits du Pays sans chapeau, c'était excellent. C'est dans ma liste (apparamment infinie) de "trucs à lire"...

    RépondreEffacer
  2. Je ne peux te conseiller car je me pose la même question depuis un bout. Je n'ai jamais lu Lafferrière et j'hésite. Par contre, comme je me méfie des prix littéraires je ne lirai pas l'Énigme du retour comme première lecture.

    RépondreEffacer
  3. Lisez-les tous! J'ai lu presque tout Laferrière en commençant par le début; j'entreprends la lecture du tout dernier "Tout bouge autour de moi". J'ai adoré lire l'oeuvre de manière chronologique. Je n'en ai apprécié que plus "L'énigme du retour" (les prix littéraires n'y sont pour rien et ne m'influencent pas, loin de là). Toute l'oeuvre de DL est intelligente, mais pour moi L'énigme du retour, c'est la poésie ET l'intelligence! Désolée, je ne saurais dire par où commencer! C'est un beau voyage cette oeuvre!

    RépondreEffacer
  4. Merci de vos commentaires. Même si vous ne m'aidez pas beaucoup :-)
    Solution possible: en demander deux!

    RépondreEffacer
  5. L'énigme du retour est magnifique, ça c'est sûr.
    Mais pour une lecture "plus facile" et assurément coup de coeur, je commencerais par "Paul à Québec"... hihi...
    Andrée

    RépondreEffacer
  6. Je seconde Andrée !

    J'avoue être du lot de celles qui n'ont pas encore lu Dany L. J'ai acheté l'incontournable Énigme du retour. Il m'attend. Mais au Salon de Québec, je vais acheter son petit dernier frais sorti des Presses, il y décrit le tremblement de Terre très récemment vécu. Ça m'intéresse beaucoup.

    RépondreEffacer
  7. Le tremblement de terre m'intéresse moins. C'est comme un commande, une urgence de répondre à ceux qui parlaient de malédiction.
    Ses premiers, je les ai pris maintes fois dans mes mains et je n'aimais pas ce que j'y lisais. Mais les 5-6 derniers, les romans, un peu plus. Non pas que les Haïtiens m'intéressent, je ne m'identifie pas du tout à leur vie, pas plus qu'un roman tchèque m'intéresserait, mais j'aime la littérature, j'aime les histoires qui rejoignent l'universel, peu importe par quel ville ou pays ils passent.

    RépondreEffacer
  8. Mon p^référé: Pays sans chapeau. Lu d'un seul trait tellement c'était bon.

    RépondreEffacer
  9. Je viens de terminer Tout bouge autour de moi (mon commentaire est encore à écrire) et je l'ai beaucoup aimé. Mais ce n'est pas un roman, c'est le récit de son expérience lors du séisme du 12 janvier.
    Je me suis posé la même question que toi il y a quelques temps quand j'ai commencé à m'intéresser à lui. J'ai résolu le problème en commençant par le commencement, son premier roman : Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer.

    RépondreEffacer
  10. Merci Phil. J'aime bien commencer à lire un auteur par ses meilleurs écrits (meilleurs étant subjectifs bien sûr), sinon, je risque de décrocher tandis que si j'aime le premier, je risque d'en lire d'autre. J'avais essayé "Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer" et je n'avais pas vraiment aimé. je me disais que c'était un livre de "gars". Y reviendrai peut-être avec un autre oeil.

    RépondreEffacer