mardi 3 mai 2011

Sommes-nous des Tanguy?

Pas certaine que je veuille commenter. Trop à dire. Trop dépitée, trop de questions. Je ne comprendrai jamais rien à une foule. On a beau se dire que les gens sont interchangeables, que personne n'est indispensable... Comme Andrée Poulin, je m'en irais bien loin, le temps que les Québécois deviennent adultes et sachent ce qu'ils veulent vraiment. Mais, le monde politique étant ce qu'il est, où irais-je?

Plus concrètement, à qui devons-nous envoyer notre demande d'aide financière pour le prochain dépliant des Créateurs de la Petite-Nation: pas d'adresse, pas de courriel, pas de téléphone.

Si le Premier ministre ne lit pas, je devrais me réjouir, la personne élue dans mon comté est de descendance irlandaise ai-je lu sur un site ce matin. Elle achètera peut-être mon prochain roman? Si je peux la joindre!

(photo empruntée à un site, vis Google images)

6 commentaires:

  1. Claude,
    Ce gouvernement va ignorer ou piétiner tout ce qui m'importe: les arts, la coopération internationale, l'environnement...
    Est-ce que tu m'accompagnes à Ouarzazate?

    RépondreEffacer
  2. @Andrée: Pourvu qu'il y ait une bibliothèque en français, je pars demain! Sinon, on écrira.

    RépondreEffacer
  3. Mais est-ce que vous pensiez vraiment que le NPD aurait la majorité?

    RépondreEffacer
  4. Le bon côté (mais 4 ou 5 très longues années nous attendent), c'est qu'on découvrira ce qu'il y a sous le teflon de Harper!
    Bon courage!

    RépondreEffacer
  5. ClaudeL : Ouais ... parfois, il y a trop à dire, et quelle énergie il faut aussi pour commenter. De toutes manières, personnellement, la digestion est longue et ardue.

    Je me permets de répondre à Ginette :
    Non, on ne comptait pas sur la majorité NPD mais sur la minorité Conservateur afin que celui-ci soit sur la corde raide et que le NPD puisse se fait entendre par lui en ayant un certain pouvoir.

    RépondreEffacer
  6. @toutes: il m'a fallu sortir, penser à autre chose, revenir, écouter le Club des ex dont j'aime les analyses et les raisonnements pour oublier un peu mes jugements contre cette adolescence peureuse des Québécois.
    À vouloir toujours essayer autre chose et donner des dernières chances à... j'ai bien hâte qu'on essaie de se gouverner seuls, ne serait-ce que pour voir si on en est capables. Si on n'essaie pas, on ne le saura pas.

    RépondreEffacer