samedi 26 juin 2010

Des revues de décoration

Revues. Lecture de revues, Achat de revues. Les revues d’actualité artistique, les revues de recettes de cuisine, les revues de madame. Non, non et non. Trop de revues, trop de convergence vers TVA-Quebecor.

Parfois, l’auteure-de-nos-stylos se laisse tenter par une revue comme Lettres québécoises, ou Virages dernièrement pour lire des textes d’auteurs qu’elle connaît.

L’artiste-de-nos-pinceaux, bûcheron dans une autre vie, grand amateure de tout ce qui est bois-roche-terre, oui à l’occasion elle achète une revue de décoration ou de plan de maison. En cadeau elle a demandé un abonnement à la Maison du 21e siècle.

Pour avoir des idées pour refaire le tour de sa baignoire, l’artiste s’est laissée tenter par une revue de décoration où il était question de salle de bains. Non seulement elle n’a pas trouvé ce qu’elle cherchait, mais une fois de plus, elle a grincé des dents, elle a émis des holà. Ce n’est pas la première fois et elle sent que ce ne sera pas la dernière. Il en a déjà été question, là>>>

C’est quoi le problème?

La grande question : Où les designers, les journalistes, les éditeurs ont-ils appris qu’on peut inscrire les noms des entreprises qui fournissent rideaux, tringles, draperies, persiennes, tables, chaises, tapis, les noms des recherchistes, des photographes, mais pas le nom des artistes peintres des tableaux qui décorent la pièce illustrée? Déjà qu’on parle rarement des tableaux, des œuvres d’art dans ces fichues revues, encore moins de portraits d’artistes… Déjà que les animatrices des émissions de télévision qui traitent de décoration — et Dieu sait qu’elles augmentent à vue d’œil sur nos écrans, HD ou pas — ne cessent d’appeler un «cadre» tout ce qui s’accroche sur les murs. Un cadre, c’est la bordure qui entoure un tableau, un miroir, une reproduction, pas le tableau lui-même.

Heureusement, il y a Magazin’Art et Parcours, deux revues auxquelles l’artiste-de-nos-pinceaux est abonnée, qu’elle lit avec plaisir, sans jeter les hauts cris.

Achetez-vous des revues? Lesquelles et comment réagissez-vous aux articles?
(photo de la revue Magazin'art empruntée sur leur site)

5 commentaires:

  1. Au bureau, je lis toutes les revues informatiques auquelles je suis abonné: Windows It Pro, PC Magazine, Direction Informatique ect.. À la biblio, je vais lire l'excellente revue littéraire Entre les lignes, chez la coiffeuse,dentiste et médecin, je lis les 7 jours et cie.

    Chez-moi, je lis les revues et fanzines littéraires Virage, Biscuit Chinois, Brin d'éternité, Katapulpe, XYZ,Brèves,Asile, Solaris et Alibis.

    Dans le fond, je lis ce qui me tombe sous la main et j,intercepte ce qui m'intéresse.J'aime lire point :)

    RépondreEffacer
  2. Eh bien, tu nous dépasses largement. Même dans une salle d'attente, je préfère un livre plutôt que les revues d'actualité artistique. C'est vrai que j'ai oublié la revue de Camping et caravaning, une des seules revues que je lis de bord en bord et plus d'une fois.

    RépondreEffacer
  3. Je dois avouer que je lis très peu de revues. Je feuillette le Magazine Animal chaque mois. Autrement, ma seule revue de prédilection que j'aime vraiment mais vraiment beaucoup c'est Cap-aux-Diamants.

    RépondreEffacer
  4. Bien d'accord ! Une mentalité à changer pour la décoration intérieure et ses "cadres".

    Je ne lis pour ainsi dire plus de magazine, excepté la revue littéraire "Entre les lignes", et "Le libraire", magazine gratuit, mais magazine tout de même, et Le Protégez-vous.

    RépondreEffacer
  5. @Venise: Le libraire, quand je le trouve, quand je vais à Gatineau. J'ai essayé autant comme autant de m'abonner à leur bulletin d'information, ça n'a jamais marché.

    Protégez-vous quand j'ai besoin de savoir si un produit est bon, je l'emprunte à la bibliothèque.

    RépondreEffacer