mercredi 26 août 2009

Dix jours, dix artistes

Dans dix jours, soient les 5-6-7 septembre – fin de semaine du Travail donc- la treizième tournée des ateliers chez les Créateurs de la Petite-Nation.

Dix jours, dix artistes et artisans. Je vous en présente donc un par jour. Je les connais tous personnellement (l'artiste "de nos pinceaux" en fait partie), je ne serai donc pas objective, mais il est certain que tous sont des professionnels au sens où ils ont une carrière bien à eux. Ils doivent avoir une production suffisante pour accueillir et satisfaire la clientèle et ce, à l’année. Alors peu importe ce que je vous en dirai, il est préférable d’aller vous rendre compte par vous-même.

Sans ordre, je commence par Lucie Charron.
Elle fait partie des Créateurs depuis le début. Au temps où c’était l’Association des artistes et artisans de la Petite-Nation. Pendant plusieurs années, elle a participé à des expositions régionales. Maintenant, sa boutique lui prend tout son temps.

Une artisane qui a commencé par la couture, elle cousait des vêtements, puis en est venue à confectionner des poupées. Aujourd’hui ses produits se sont diversifiés : objets de décoration, elle peint sur des meubles, sur des objets en bois, utilitaires ou décoratifs. Elle s’aventure même dans l’art visuel en peignant des tableaux, reflets de sa personnalité bien sûr. C’est son style qui est original et intéressant. Ses couleurs vives, chaleureuses. Sa boutique située maintenant dans le village même de Chénéville est aussi charmante qu’invitante. Un endroit où on aime flâner pour être certain d’avoir tout vu et d’avoir déniché le petit objet qui fera plaisir. À offrir en cadeau ou à soi-même.

Demain : Guy Morest

(photo: intérieur de la boutique de Lucie Charron)

2 commentaires:

  1. J'en ai fait la promotion pendant je ne sais plus combien d'années: communiqué de presse, recherches de medias, envois de courriel, entreveus, mais pas depuis deux ans. C'est resté une habitude. Ces trois jours signifient de plus la fin de la saison estivale et ensuite, à moi les vacances, alors je me donne à fond comme pour mériter ces vacances.

    Et Venise m'a donné l'exemple avec les Correspondances d'Eastman.

    RépondreEffacer