lundi 24 août 2009

Renouveler son nom de domaine

Ce matin, j’ai reçu une lettre de Domain Registry of Canada. Encore que je me dis. L’an dernier à pareille date j’en avais reçu une. Et j’étais tombée dans le panneau. Un nom qui ressemblait comme deux gouttes deux à l’entreprise chez qui j’avais acheté un de mes noms de domaines.

Vous savez que l’entreprise chez qui est enregistré notre nom de domaine est appelé « registraire » tandis que l’entreprise qui héberge notre site est un « hébergeur ». Parfois l’hébergeur s’occupe d’enregistrer notre nom de domaine, mais souvent la facture vient directement du registraire. C’est donc ce que je croyais. C’était mon premier renouvellement.

Il faut dire qu’entre-temps j’avais changé de courriel et j’avais omis d’en avertir le registraire, croyant que mon hébergeur le ferait. Donc il ne pouvait pas me rejoindre par courriel, je trouvais que c’avait bien du bon sens alors qu’il me contacte par la poste.

Donc je m’en vais sur le site de cette entreprise, croyant aller chez mon registraire, je me dis pourquoi envoyer un chèque par la poste plutôt que de payer par Internet. Et peut-être que c’est moins cher par Internet. Je trouvais ça bizarre 40 $ pour un an et 70 $ pour deux ans, mais convaincue également que ça comprenait l’hébergement du site Internet, je prends deux ans et je paie par Visa.

Est-ce le lendemain ou le jour même, comme il m’arrive souvent de vérifier après plutôt qu’avant, je vais voir sur le site de mon hébergeur pour voir si mon courriel a été changé J’ai un peu de difficulté à me retrouver, je téléphone. Et là, le cœur accélère, je comprends que j’ai confondu Domain Registry et Domain People. Et que l’hébergeur est une chose et le registraire une autre. Et que Domain Registry est un arnaqueur, comme c’est bien expliqué à plusieurs endroits, dont celui-ci >>>

C’était également écrit sur le site de mon hébergeur, mais à ma défense (je me chicanais assez comme ça, il fallait bien que je me trouve des excuses), c’est comme sur un contrat, c’est écrit tellement d’affaires, qu’on ne lit pas tout. Et ce n’est pas un endroit où on va très souvent sur le site de notre hébergeur. Mon hébergeur ne peut rien faire, mais il me conseille d’appeler Visa.

J’appelle aussitôt Visa. On est la fin de semaine, et puis une transaction ça ne s’arrête pas comme un chèque. J’explique mon cas. La préposée me conseille de commencer par essayer d’annuler la transaction avec Domain Registry. Oh ! Mon doux, ils sont en Colombie-Britannique, et mon anglais n’est pas fameux. Encore moins quand je tremble de partout. Si ça ne réussit pas, je dois écrire une lettre, bref monter un dossier, envoyer le tout à Visa et d’ici deux semaines, mon cas sera étudié.

Je ne sais pas où j’ai pris mon courage, mais j’appelai l’ennemi. J’avais l’impression de me battre contre plus gros que moi. C’était samedi, je me croisai les doigts. Ouf ça répond. J’ai demandé au monsieur de parler lentement. En plus, j’ai fait ma difficile, je ne voulais pas donner mon numéro de carte Visa au téléphone. Pas à lui en tout cas. Le préposé a finalement retrouvé ma transaction et il m’a dit qu’il l’annulait et que je le verrais le lundi sur mon compte. Lundi, c’était dans deux jours, très loin. J’ai très mal dormi.

Le lundi matin, dès neuf heures, j’ai retéléphoné chez Visa (peser sur le 1, sur le 2, pour une carte, pour ceci et cela, petite musique longue attente) et enfin, oui la transaction avait été annulée. Ouf ! J’ai respiré.

Alors, il est certain que cette année la lettre de Domain Registry of Canada ira directement dans la déchiqueteuse. Et je ne place pas d'image et je ne fais pas de lien pour cette entreprise arnaqueuse.

5 commentaires:

  1. Oui, arnaqueuse, merci de nous le dire. Mais, au moins, ils ont annulé la transaction, je me dis qu'il y a encore plus arnaqueur.

    C'était trépidant cette histoire, et ça m'a rappelé certaines fois où j'ai fait des bévue$, combien le sang nous gèle par en-dedans.

    RépondreEffacer
  2. J'ai trouvé qu'ils ont annulé très rapidement la transaction. Pour moi, ils avaient encore plus peur que moi que je pose d'autres gestes ou porte plainte, je ne sais trop.

    RépondreEffacer
  3. Moi aussi , il se sont déja essayer avec moi. Je connais d'autres personnes qui sont tombé dans le panneau. Merci de partager ton expérience. Ces arnaqueurs sont des pestes et on dirait que la loi ne peut rien contre eux. Les fraudeurs à cravate...les pires!!!!

    RépondreEffacer
  4. Incroyable! Je suis encore plus étonnée qu'ils aient annulé la transaction, car dans les faits, tu aurais eu bien du mal à récupérer ton argent s'ils avaient refusé. Il est fort probable qu'ils se simplifient ainsi la vie parce qu'ils font amplement leur argent avec les gens qui ne font pas attention. C'est un petit montant, alors on est moins méfiants. Bravo pour ta démarche, ça prenait du courage pour aller jusqu'au bout. Tout est bien qui finit bien!

    RépondreEffacer
  5. Merci Isa, je pense finalement qu'ils se savaient fautifs. Je ne comprends pas comment il se fait qu'ils récidivent. Ils ont le droit probablement d'aller chercher de nouveaux clients, mais pas le droit de faire semblant d'être le registraire de ceux qui sont déjà inscrits ailleurs.
    Ça fait un an et je me souviens très bien de l'état dans lequel j'étais. Dans tous mes états en fait.

    RépondreEffacer