mercredi 12 août 2009

Lecture de blogues

C’est rendu que je lis plus de blogues que de livres. Est-ce que c’est grave? Symptôme de quelle maladie? Surtout du fait qu’ils sont plus accessibles : directement sur mon écran, à toute heure du jour. Plus courts aussi. Au nombre que j’ingurgite par contre, ça vaut bien un livre de 100 pages. Il y a tellement de blogues sur les livres à lire, je devrais peut-être devenir la grande défenseure (oui, oui, j'ai vérifié ça s'écrit) des blogues qui, souvent à raison, ont mauvaise presse. Je ne dénoncerais pas les mal écrits ou les mal-aimés, mais je pourrais au moins recenser et prouver qu'il y en a plusieurs de très bien.

Pas folle de l'oeuvre de Christian Mistral, mais le personnage me fascine. J'ai donc lu ce billet >>> avec plaisir, probablement parce que je me suis reconnue dans ces propos. Par la suite, j'ai été déçue qu' Une femme libre ne soit déjà plus accessible qu’aux lecteurs invités, il faut écrire un courriel à l’auteure, j’ai ça encore son adresse courriel? Si elle me lit, petit message subliminal, j’aimais bien votre blogue, m’autoriseriez-vous à continuer à le lire?

Par contre, je suis contente, mon billet a été publié sur le site de voir.ca de Gatineau. J’ai compris que tous les blogues des membres sont là, bien présents, mais pas toujours visibles « à la une ». Il y en a vraiment beaucoup, tout mêlés, pas classés du tout par sujet, mais faut pas trop en demander. Et puis j’ai fait un lien avec le mien, on ne sait jamais... L’important était de promouvoir la tournée des Créateurs de la Petite-Nation, chose faite.

En lisant les blogues des autres, quelquefois une idée me vient, plus qu'une réaction qui entraîne seulement un commentaire à laisser. Mon esprit divague, mes doigts se promènent sur le clavier, entre le fichier de "livres à lire" et "blogue à écrire". Je l’observe pour voir s’il va développer, où il s'attarde, mais bien souvent l’idée s’envole dans la brume matinale et s’étiole entre le déjeuner et les forums consultés.

Exemple, ça fait une semaine que j’essaie de parler de l’herbe à puce. J’attends probablement de pouvoir prendre une photo des jambes infectées de ma coblogueuse ou de prendre une photo de la chose si belle en apparence pendant que, habillée en hiver, j’essaierai de la détruire, l’arracher, la déraciner, la tuer en espérant, malgré les avis contradictoires que nous en avons depuis qu’on en parle, qu’elle ne revienne plus jamais nous hanter ni s'attaquer aux chevilles et mollets, et bien plus encore chez ma coblogueuse.

À venir donc.

(image de la une du site de voir.ca Gatineau)

4 commentaires:

  1. Très bonne réflexion. Moi aussi je lis tant de blogues que par semaines ca vaut edizaines de pages.. au bout du compte ca fait qulques livres en moins à lire. Et ces blogues sont tout autant intéressant à lire. Alors faut savoir doser. Et c'est le meme constat avec l'écriture. Le temps passé À écrire mes billets pourrait servir À écrire une nouvelle ou À continuer mes esquisses de roman. On s'en sort pas !

    RépondreEffacer
  2. Claude,
    Vous qui aimez les blogues... vous devez absolument jeter un coup d'oeil à celui de Chroniques Blondes. Elle a une plume divine. À faire verdir de jalousie tous les blogueurs du Québec.
    http://www.chroniquesblondes.com/

    Et aujourd'hui, elle nous envoie sur un autre blogue très original (superbes photos), celui d'un certain Eric Demay.
    http://www.ericdemay.com/


    Bonnes lectures,
    Andrée

    RépondreEffacer
  3. @ Pierre: je vais faire mon examen de conscience, mais j'ai bien peur de choisir la facilité.
    @Andrée: chroniques blondes était dans ma liste à consulter, elle vient de monter sur la pile. Eric Lemay, ça me surprendrait. Un peu de difficulté avec la jonglerie entre anglais et français. Comme les blogues écriture blanche sur fond noir mais pas pour les mêmes raisons.

    RépondreEffacer
  4. Je ne lis pas les blogues de la même manière qu'un bouquin, j'avale, j'avale goûlument comme si on me chronométrait ... en fait, JE me chronomètre, désirant suivre le fil, et ne pas trop prendre de temps, pour justement être aussi capable de lire, d'écrire et de vivre. Il faut surtout pas oublier de vivre!

    Et que dire des lectures parallèles à un billet, comme là, l'exemple de l'entrevue de Marie-Hélène Poitras, auteure avec 3 blogueurs auteurs tout gobé aussi. Et très intéressant.

    @ André P. Vous qui aimez la plume des Chroniques blondes, son auteure Geneviève Lefebvre sort son premier roman (du genre policier) en septembre 2009 : Je compte les morts. Peut-être sera-t-il choisi La Recrue du mois.

    RépondreEffacer